CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 28 novembre 2014             21h13
ACTUS EN IMAGES

Le nucléaire iranien

De Margerie: hommages de personnali

Des Kurdes suivent les combats à Ko
Voir les archives
PEOPLE EN IMAGES

En plein divorce, Nick Cannon annonce qu’il passera Noël avec Mariah Carey et leurs enfants

Natha­lie Pécha­lat : «Je me suis faite quit­ter on peut le dire»

PHOTOS Kate Midd­le­ton char­mée par la révé­rence d’une petite fille

Mike Nichols : le réali­sa­teur du Lauréat est mort à 83 ans

Eminem menace de violer Iggy Azalea dans une nouvelle chan­son

Dick Rivers, grave­ment blessé : son état de santé jugé « préoc­cu­pant »
Voir les archives
INTERVIEWS D'ICI ET D'AILLEURS

Blaise Compaoré: «Je veux que le peuple soit libre»

Vol d’Air Algérie: ce que l’on sait

Sérey Dié sort de sa réserve: «Je v
Voir les archives
SONDAGES
idykaba@gmail.com

ESPACE COMMUNIQUES

Union Nationale des Artistes et Musiciens de Guinée(UNAMGUI),

2ème Cérémonie de remise de la Bourse d'Excellence du Club Efficience

Les 72 heures du livre au salon du livre de Paris « Les Mots au service de la Paix »

Bonne fête à toutes les radios de Guinée.

54eme anniversaire de la République de Guinée: Areeba félicite le peuple de Guinée

Voir les archives
Articles les plus lus

Polémique : " Malick Sankhon fait de la publicité autour de sa personne" répond Fodé Oussou de l'UFDG

" Ceux qui voient décliner leurs chances ne devraient pas tenter d'entraîner vers le bas la légitimité de ces élections" affirme l'Ambassadeur des USA

Récupération des domaines de l’Etat : Mathurin Bangoura avertit …

Maternité-Donka : Ce garçon a été volé dans le berceau, puis retrouvé… mais le TPI de Dixinn piétinerait le test ADN…

Remaniement ministeriel: 11 ministres limogés, des nouveaux venus,...;

Conflit domanial: les enfants d'une même famille se disputent autour d'une concession...

Musique : les concerts de Salif Kéita à nouveau reportés

Téléphonie : " Areeba travaille pour un dénouement heureux du contentieux actuel"... l'adresse d'Areeba-Guinée à ses clients

Délestage électrique : A 21 jours de la CAN, Papa Koly peut-il encore relever le défi ?

Scandale DSK : Nafissatou la Guinéenne, célèbre malgré elle...

OFFRES D'EMPLOI

Consulter les annonces d'emploi en Guinée

Déposer votre CV
en ligne

TAMTAM TV

Video 3

Video 2

Video 1
Voir les archives
Medias : le comité de suivi et de veille s’implique dans le renforcement des capacités des journalistes

SOCIETE  >  

Renforcer les capacités des hommes de médias sur le plan institutionnel, technique et rédactionnel, c’est l’objectif du comité de suivi et de veille du code de bonne conduite des journalistes en Guinée.

C’est dans ce sens qu’il a organisé ce jeudi en partenariat avec Search for common ground, une conférence-débats sur le «rôle de la société civile dans la vie de la nation ».

La société civile est l’ensemble des organisations traditionnelles ou modernes, apolitiques, non gouvernementales ayant un but commun pour le développement socioéconomique, politique et culturel, en vue de promouvoir la paix durable et un développement harmonieux.

En Guinée, elle a existé bien avant l’indépendance. Mais elle a été gelée par le parti-Etat sous le règne de Sékou Touré qui l’avait définit comme étant l’ensemble des masses laborieuses.

Après une longue lutte, c’est dans les années 2000 que les structures de la vie associative guinéennes ont pu mettre en place un conseil national des organisations de la société civile. Selon Djibril Barry, premier vice-président du conseil national de la société civile de Matoto, la structure a mené plusieurs mouvements avant d’arriver là. « C’est le cas de la manifestation des enseignants en 2006 qui s’est soldé par plusieurs morts et blessés. Les événements de janvier-février 2007, entre autres », précise-t-il.

La société civile dont le rôle essentiel est de préserver la paix, agit selon le conférencier sur deux thématiques dont l’Etat de droit et la bonne gouvernance.

Sur le mandat du CNOSCG, Djibril Barry rappel qu’il en a trois : «1, promouvoir et sauvegarder les intérêts de la société civile, 2 : promouvoir le partenariat entre les organes dirigeants et les institutions pour un développement durable et le troisième mandat, c’est de promouvoir la démocratie participative ».

De nos jours, la société civile guinéenne compte plus de 80 réseaux affiliés, a-t-on appris d’une source proche de l’institution.

Mamadou Aliou BM Diallo

224 64 02 05 01


Publié le 26/7/2012


A LIRE AUSSI...

Le président français est arrivé en Guinée

Lutte contre Ebola : les activistes de droits de l’homme s’interrogent sur la gestion des fonds

Le commissariat central de Ratoma inauguré

Le HCDH s’implique dans la lutte contre Ebola

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE