CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
jeudi 27 juillet 2017             02h40
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 JUILLET 2017
TODAY AFRICA TV LE MAG DU 09 JUILLET 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 11 JUILLET 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 3 JUILLET 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 26 JUILLET 2017
TODAY AFRICA TV TRIBUNE DU 14-07-2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 22 JUIN 2017
TODAY AFRICA TV TRIBUNE DE L'ACTU + DU 11 JUILLET 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
L’opposition guinéenne réagit suite à la fuite des 20 millions US

REGIONS  >  

L’opposition guinéenne condamne la fuite des 20 millions de dollars américains interceptés selon un quotidien Sénégalais par la douane dakaroise. Devant une multitude d'interrogations sans réponse, les opposants au régime de Alpha Condé   exigent  une enquête indépendante. L’opposition l’a fait savoir à la faveur d’une conférence de presse qu’elle a animée ce mercredi à Conakry.

L’opposition guinéenne représentée ce mercredi par son porte-parole Aboubacar Sylla,  jean Marc Téliano du RDIG, Fodé Oussou Fofana de l’UFDG, Mohamed Tall de l’UFR, François Bouronou du PEDN et Moucatar Diallo des NFD estt revenue de long en large sur cette affaire de 20. Millions de Dollars américains saisis selon un quotidien sénégalais par la douane des pays de la Téranga.

Pour Aboubacar Sylla, cette affaire suscite   plusieurs interrogations.
« On est en train de transférer dans les banques étrangères des montants colossaux en espèces par des voies et des procédures qui n’ont absolument rien de licite. N’en déplaise aux déclarations du gouverneur de la Banque Centrale.
Ce scandale financier qui fait aujourd’hui la une de tous les journaux dans le monde, révèle des méthodes mafieuses. Ce scandale met en lumière la mal gouvernance dans notre pays. Pendant que la Guinée souffre de la maladie Ebola, l’Etat signe des Contrats pour transférer des montants faramineux comme 58 millions de dollars et 20 millions d’euros, qui dorment, soi-disant, dans les caisses de la banque centrale, dans des paradis fiscaux.
Nous trouvons cela extrêmement grave. Et l’opposition dénonce vigoureusement cette pratique d’un autre âge. L’opposition dénonce cet usage illicite des biens publics. Nous nous posons plusieurs questions malgré le démenti apporté par la Banque Centrale, qui d’ailleurs pose plus de problèmes qu’il n’apporte de réponses.
Nous nous posons énormément de questions. D’où viennent ces montants ? D’où viennent ces millions de dollars
On se demande d’où vient cet argent ? Est-ce des francs guinéens du trésor public qui ont été monnayés dans le marché d’échange local pour être transféré dans des circuits officiels ? On se demande d’où viennent ces montants aussi importants dans un pays comme la Guinée où à l’intérieur, on ne fait pas de recettes significatives en devises.

Pourquoi ces montants sont transférés à l’Etranger et dans quel but ? Est-ce qu’il y a une acquisition spéciale à faire ? Est-ce qu’il y a un plan de développement extraordinaire que les guinéens ne savent pas ? Ces réponses-là, nous ne les avons pas. Pour quelle raison on traite les billets guinéens avec cette désinvolture.

Pour Mohamed Tall de l’UFR et Marc Téliano, Président du RDIC, l’opposition attend des autorités guinéennes de faire la lumière sur cette affaire.
« L’opposition va demander un audit indépendant de la banque centrale. Non seulement sur son fonctionnement interne, mais la situation de ses avoirs à l’Etranger et ses relations avec ses correspondants. On aurait une commission parlementaire autour de cette question. Parce que ceci révèle une situation extrêmement grave pour notre pays ».


Questions sur l’Epidémie Ebola ont été longuement abordées. L’opposition se dit choquées d’entendre récemment le Président de la République, Pr Alpha Condé, lorsqu’il a rencontré les représentants de la communauté internationale, au Palais Sékhoutouréyah, « tenir un discours misérabiliste en priant les uns et les autres de l’aider à voir des ambulances, à créer quelques centres de traitement ».

Sayon Kourouma
(00224) 664 93 51 00




Publié le 27/8/2014


A LIRE AUSSI...

Violation d'une chapelle: Le procès s’ouvre à Kankan

Religion: les catholiques du monde en marche vers Pâques

Ebola : L’opposition fustige sa gestion en Guinée

La CEDEAO, clôture son atelier de Conakry

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE