CHERIE FM GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mardi 22 mai 2018             10h02
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Grève des enseignants : réaction de Dr Faya Millimouno

POLITIQUE  >  

Depuis quelques temps, l’enseignement pré-universitaire demeure paralysé. Une paralysie, qui fait suite au mot d’ordre de grève illimité lancé par la frange dissidente du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée. Une situation, que déplore le président du Bloc-Libéral. Pour Dr Faya Millimouno, les autorités administratives doivent faire preuve de responsabilité en invitant les meneurs à une négociation.

Déclenchée le 12 février dernier, la grève du syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée, version Aboubacar Soumah continue d’impacter négativement sur le déroulement des cours dans des écoles de Conakry et celles de l’intérieur du pays. Conséquence les élèves sont sommés de rester à la maison. Selon Dr Faya Millimouno, face à cette crise, l’Etat ne doit pas nier la légitimité du SLEG puisque son mot d’ordre de grève est largement suivi.

« Nous avons le syndicat, qui appelle à une nouvelle grève et nous voyons le gouvernement qui continu à considérer qu’il ne peut pas négocier avec un syndicat qu’il considère illégitime et pourtant, c’est le mot d’ordre de grève de ce syndicat, qui est en train de mettre dans la rue beaucoup de nos enfants à travers le monde » a déclaré Dr Faya Millimouno, président du Bloc-Libéral.

Pour le président du Bloc-Libéral, il est temps que le gouvernement mette l’intérêt de la nation en avant pour une éventuelle sortie de crise.

« Nous demandons au premier ministre Mamady Youla, il est payé pour ça, aux membres du gouvernement qui sont en charge, y compris le monsieur, qui a encore besoin d’apprendre les mathématiques élémentaires, que nous avons besoins qu’ils s'essaient au tour d’une table avec le syndicat, ce n’ai pas trop demandé au gouvernement de le faire » a- t- il ajouté.

Pour rappel, une semaine avant le déclenchement de cette grève, le syndicat libre des enseignants et chercheurs de Guinée avait fait mandat du dépôt d’un avis de grève illimité et cela à compter du 12 février 2018 sur toute l’étendue du territoire national.

Oumar Sow
(00224) 622-209-207 / 666-526-606


Publié le 14/2/2018


A LIRE AUSSI...

Le gouvernement Youla démissionne

Protection des handicapés : la loi votée à l’unanimité des députés

Transport routier: Oyé Guilavogui annonce de nouvelles mesures

L'intégralité du conseil des ministres de ce jeudi 10 mai

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE