CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mardi 19 juin 2018             00h50
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Attaque aux magistrats : réaction de Me Cheîck Sako

POLITIQUE  >  

Depuis la tenue des élections locales du 04 février dernier, la Guinée a renoué à des violences post-électorales. Une situation, qui pousse les acteurs de la chaine pénale à réagir sur des sujets liés notamment aux contentieux électoraux, qui impliquent des magistrats de la commission administrative de centralisation des votes.

C’est une conférence de presse, qui intervient suite aux attaquent verbales dont les magistrats font l’objet ces derniers temps. Des réactions, qui selon le ministre d’Etat de la justice garde des sceaux, proviennent des acteurs politiques. Pour Me Cheick Sako, concernant les contestations sur lesquelles les magistrats ont statué, il n’est pas envisageable de revenir la dessus comme le prévoit d’ailleurs la loi.

« Les décisions de la justice, ne peuvent pas faire l’objet d’un recourt, d’un appel. C’est dans la loi et ce n’est pas inventé donc, il appartient à la CENI de respecter la loi et de la faire appliquer, c’est aussi simple que ça, vous savez, nous sommes dans un Etat de droit, donc c’est la loi, qui doit régir tout dans notre pays » a- t- il déclaré.

Des élections, qui ont également été émaillée par des violences dans certaines localités du pays notamment à Kalenko. A date, le garde des sceaux dit avoir diligenté une équipe pour des fins d’enquête.

« J’ai donné des instructions au parquet général de Conakry et celui de Kankan, pour engager des poursuites contre toutes forme de violences post-électorales. Le cas de Kalenko, est vraiment significatif, donc pour votre information, un pool de trois magistrats instructeurs a été constitué à Faranah pour travailler sur ce dossier » a- t- il ajouté.

Par ailleurs, le ministre d’Etat de la justice garde des sceaux s’est indigné contre les propos tenus par des hommes politiques à l’encontre des magistrats. Des attaques verbales, qui selon l’ancien avocat du barreau de Montpellier veront l’objet de poursuite judiciaire.

« J’ai repris ce, que le président du Bloc-Libéral a dit a l’encontre de deux magistrats de Yomou et de Lola et à l’encontre de l’institution judiciaire. Il se trouve, qu’on a reçu des plaintes la dessus donc elles suivront leur cour. C’est les magistrats Monsieur Barry et Monsieur Kourouma, qui sont récurrent. L’association prendra les choses et le ministère en temps opportun verra ce qu’il y a lieu de faire. Je l’ai annoncé solennellement, pour que monsieur Faya Millimouno, s’apprête à aller s’expliquer devant les tribunaux sur les propos, qu’il a tenu contre la justice et les magistrats. Le chef de file de l’opposition, est quelqu’un que j’apprécie beaucoup mais c’est regrettable les propos qu’il a tenu à l’encontre des magistrats » a déclaré Me Cheick Sako.

Au cours de cette conférence de presse animée ce vendredi 02 mars 2018, le ministre d’Etat de la justice garde des sceaux a précisé, qu’en cas d’outrage individuel des magistrats, il est du ressort de l’organe disciplinaire de statuer. Une manière de faire respecter la loi a- t- il conclut.

Oumar Sow (00224) 622-209-207 / 666-526-606


Publié le 3/3/2018


A LIRE AUSSI...

Le Système des Nations Unies rend une visite de courtoisie au Premier Ministre Dr Ibrahima Kassory Fofana

Amara SOMPARE promet à la presse privée

Travaux Publics : Naîté ‘’le pont de Kassonyah sera reconstruit’’

Justice : des greffiers déclenchent une grève illimitée

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE