CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
jeudi 14 décembre 2017             03h27
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
l’IPED vers la vulgarisation des directives de la CEDEAO

ECONOMIE  >  

Créer des espaces de dialogues autour de la directive de la CEDEAO relative au développement d'infrastructures hydroélectriques en Afrique de l'Ouest, telle est la thématique débattue ce vendredi 22 septembre 2017 au cours d'un atelier national de partage et de sensibilisation sur la question. Cette rencontre, initiée par l'IPED entendez Initiative pour la Prospective Economique et le Développement Durable, a pour objectif, d'attirer davantage l'attention des autorités, sur l'impact que pourrait avoir la construction des barrages hydro-électriques sur la vie des populations riveraines.

D'ici à 2022, la Guinée compte réaliser bon nombres de barrages hydroélectriques, pour fournir de l'électricité pour le pays et pour ses voisins de la sous région ouest africaine. Certains sont en cours de réalisations et d'autres en perspectives. C'est le cas par exemple de celui de Swapiti, Fomi et d'autres microcentrales.

« Nous pouvons citer le barrage Amaria sur le fleuve Konkouré pour une capacité de 280 MW, vous avez Swapiti pour une capacité de 450 MW, vous avez les quatre micro centrales de 14 MW, nous avons aussi Fomi pour 90 MW, il y a aussi d’autres mini barrages centrales hydroélectriques », a énuméré le Directeur de par l'IPED entendez Initiative pour la Prospective Economique et le Développement Durable Kabinet Cissé..

Des projets ambitieux certes, mais qui nécessitent la délocalisation des communautés riveraines et la destruction d'une bonne partie de la biodiversité. C'est pour donc tirer la sonnette d'alarme sur ce sujet que le Directeur de l'IPED et ses partenaires de l'IUCN et la Coalition WASH Guinée ont initié cette rencontre.

C'est pourquoi au cours de cet atelier national, les échanges ont porté sur le partage et la sensibilisation sur la directive de la CEDEAO, relative au développement des infrastructures hydroélectriques en Afrique de l'Ouest. Une des mesures phares de l’institution panafricaine, pour pallier aux impacts négatifs des barrages hydroélectriques sur la vie des riverains.

« Elle est issue des documents de la ligne directrice qui a été élaboré par un panel d’experts de la CEDEAO. Il comporte six axes et vingt cinq recommandations et soixante dix sept mesures. Donc c’est le résumé de cette directive qui doit être mis en œuvre au niveau de l’ensemble des pays de la CEDEAO pour la construction des nouveaux barrages qui sont en vue
», a expliqué Mariama Dalanda Diallo Point focal CCRE CEDEAO en Guinée

A l'issue de cet atelier national, d'autres activités sont aussi prévues, notamment l'animation d'un panel sur la viabilité et la garantie des barrages hydroélectriques en Guinée et la mise en place d'un comité de suivi, pour la création d'un réseau inclusif, qui aura pour tâche, d'engendrer des espaces de dialogues autour de la directive de la CEDEAO sur les barrages hydroélectriques.

Aissata Fofana


Publié le 22/9/2017


A LIRE AUSSI...

Perspectives économiques : Le représentant du FMI débat avec des étudiants.

Clôture OHADA : Trois textes adoptés par le conseil des ministres.

Réunion du groupe consultatif: voici les grands résultats

PNDES 2016-2010: La Guinée à Paris

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE