CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mercredi 28 juin 2017             23h02
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 22 JUIN 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 27 JUIN 2017
TODAY AFRICA TV LE MAG DU 18 JUIN 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 20 JUIN 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 22 JUIN 2017
TODAY AFRICA TV TRIBUNE DE L'ACTU + DU 27 JUIN 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 JUIN 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 03 MAI 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Kankan en colère, suite au décès de Balla Condé "Fatraba"

REGIONS  >  

Le lendemain dimanche 15 décembre, la gendarmerie a décidé de relaxer les jeunes arrêtés la nuit du samedi après avoir identifié les uns et les autres, sous condition, bien évidemment de faire de l’assainissement, une œuvre d’intérêt général comme ça se passe à Conakry, Kindia, Kissidougou… quand les patrouilles procèdent aux interpellations des citoyens.

Selon la gendarmerie de Kankan joint par notre rédaction, l’ancien sociétaire du Horoya Atletic club de Conakry et du Milo de Kankan, Fatraba se serait opposé à cette activité punitive, estimant que pour avoir présenté sa carte d’identité et son passeport, qu’il n’est pas question pour lui de faire le nettoyage. Avant de prendre la poudre d’escampette. Il est pourchassé et arrêté par les gendarmes dans le quartier Energie. C’est donc au cours de son interpellation musclée qu’il a eu l’hémorragie interne. Et décédera le dimanche 15 décembre

Pour protester contre la mort de Fatraba, la population de Kankan a décidé de fermer les portes et les fenêtres des boutiques, des marchés et autres commerces paralysant la deuxième capitale du pays.

A noter que le général Bourema Condé arrivé rapidement à Kankan a invité la population à la place de l’indépendance, histoire de livrer le message des autorités du pays à la ville en colère, même si aucune violence n’a encore été signalée.

Aux dernières nouvelles, un calme précaire règne à Nabaya et les gendarmes mis en cause dans la mort de Fatraba ont été arrêtés et devraient rapidement être mis à la disposition des autorités compétentes.

la rédaction


Publié le 16/12/2013


A LIRE AUSSI...

Violation d'une chapelle: Le procès s’ouvre à Kankan

Religion: les catholiques du monde en marche vers Pâques

Ebola : L’opposition fustige sa gestion en Guinée

L’opposition guinéenne réagit suite à la fuite des 20 millions US

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE