CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
samedi 23 septembre 2017             15h03
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 11 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 18 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Violation d'une chapelle: Le procès s’ouvre à Kankan

REGIONS  >  

6 mois de prison et une amende de 500.000 GNF vient d’être requit par le procureur Abdoulaye Babady Camara, contre sept personnes accusées d’avoir mis le feu à la petite chapelle de l’église catholique notre dame des victoires, construite dans cette localité.


En attendant la sentence finale de cette affaire, le 24 avril prochain, les principaux accusés ont déjà reconnu les faits à eux reprochés et en appelle à la clémence des jurés.


En dépit de l’indulgence recommandée par les autorités de l’église catholique, dans cette affaire, N’faly Condé, Président de district, Djély Saran Sidibé, président de la jeunesse et cinq autres Co accusés tous habitants du district de Dabadou ont comparu pour la première fois derrière le barreau.


L’un après l’autre, tous ont reconnu leur implication dans cette affaire tout en déclarant ignorer que cette église était légalement construite sur leurs terres.


Dans son plaidoyer, le substitut du procureur Boubacar 1Bah, dit redouter dans cette affaire ‘’une haine religieuse ‘’ et insiste sur la fermeté de cette réquisition.


 « Ce qui s’est passé à Dabadou est le signe précurseur de la l’intolérance religieuse et pour un pays laïque comme la Guinée, cela est tout simplement inacceptable et inadmissible ».
Et d’ajouter qu’ « Aucun citoyen n’a le droit d’empêcher un autre de pratiquer librement sa religion ». A-t-il déclaré et rappelé que ‘’cette réquisition ne pourrait être prononcée en verdict qu’après le procès du 24 avril prochain.’’


Il noter qu’il y a quelques semaines des citoyens de Dabadou, dans la préfecture de Kankan s’en prenaient à cette chapelle et y mettaient feu.

Daouda Mohamed Camara



Publié le 20/4/2017


A LIRE AUSSI...

Siguiri : la route Faranwalia-Nabou en reconstruction

Contre les décrets, les langues se délient pour rien (Libre opinion)

Religion: les catholiques du monde en marche vers Pâques

Ebola : L’opposition fustige sa gestion en Guinée

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE