CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 18 août 2017             12h39
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 17 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 16 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 08 AOUT 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 17 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 03 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 14 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV TRIBUNE DU 01-08-2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
La Guinée veut revoir les baux signés du temps de Lansana Conté

POLITIQUE  >   Sous-categorie 2  >  

CONAKRY, 31 jan 2011 (AFP) - La Guinée entend revoir les baux signés du
temps du président Lansana Conté (1984-2008) pour prendre "possession de tout
le patrimoine bâti et non bâti" du pays, a déclaré le ministre guinéen de la
Construction, de l'urbanisme et de l'habitat, le général Mathurin Bangoura.
Cette décision a déjà affecté un homme d'affaires italien naturalisé
guinéen, Guido Santullo, plus gros investisseur européen en Guinée depuis son
arrivée dans ce pays en 1984, année de l'arrivée au pouvoir de Lansana Conté.
"J'ai donné l'ordre que l'Etat entre en possession de tout le patrimoine
bâti et non bâti de Guinée", a déclaré à la télévision publique
RTG, Mathurin Bangoura, en remettant en cause la manière dont il avait été
attribué sous le régime Conté.
Interrogé par téléphone depuis Conakry en Suisse où il se trouve
actuellement, Guido Santullo a affirmé à l'AFP qu'il avait dû payer 400.000
dollars pour pouvoir quitter la Guinée après avoir été "menacé" par des
militaires qui lui avaient confisqué son passeport, l'accusant de devoir "de
l'argent à l'Etat".
M. Santullo a créé en 1991 la société Séricom qui a construit le principal
centre d'affaires de la capitale guinéenne (la Cité des chemins de fer), des
routes, des mosquées, les bureaux de la Primature et du secrétariat général de
la présidence, des casernes.
La Cité des chemins de fer est un ensemble de 15 bâtiments de 3 à 8 niveaux
qui abrite les bureaux de grandes sociétés dont Alcan Alcoa, la Société
Générale des Banques, BHP Billiton, Ciments de Guinée, Delmas, International
Commercial bank, SN Brussels.
Faisant l'objet d'un bail de 66 ans signé entre l'Etat et Séricom, la Cité
des chemins de fer, qui rapporte annuellement 5 millions de dollars de loyer,
est en passe d'être retirée à l'homme d'affaires, selon un proche de M.
Santullo qui a confirmé cette information à l'AFP.
Le gouvernement guinéen a écrit le 20 janvier aux sociétés locataires pour
leur ordonner de verser directement les loyers à l'Etat et a placé l'homme
d'affaires sous surveillance.
Alpha Condé, premier président guinéen démocratiquement élu entré en
fonction en décembre 2010, avait déclaré le 1er janvier qu'il "veillerait à la
moralisation de la vie publique".
La corruption est une pratique très répandue en Guinée, pays riche en
ressources minières, notamment la bauxite, mais où la majorité des dix
millions vit dans l'extrême pauvreté.

Publié le 1/2/2011


A LIRE AUSSI...

Attentat de Ouagadougou: le Chef de l’Etat s’est rendu au Burkina Faso

CENI : Me Salifou Kébé officiellement installé

«La seule mission qui incombe à la CENI actuelle, c’est l’organisation des élections locales »Dixit, Dr .Faya Milliouno, leader du Bloc -Liberal

Attaque terroriste au Bukina: ce que Alpha Condé a dit chez nos confrères de France 24

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE