CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
dimanche 30 avril 2017             18h32
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 28 AVRIL 2017
TODAY AFRICA LE 20H DU 27 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV 20H DU 25 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 29 AVRIL 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 28 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TRIBUNE DU 27 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV TRIBUNE DU 20 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 18 AVRIL 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Kaloum : la ville morte ignorée

POLITIQUE  >   Politique  >  

A Kaloum, contrairement à la journée de la marche pacifique du jeudi 18 avril 2013, les activités ont repris de belle en cette ville morte du 19 avril 2013. Comme à ces jours ordinaires, les citoyens ont vaqué à leurs activités dans la sérénité.

Considéré comme cité administrative et centre d’affaire, Kaloum, contrairement à la journée du jeudi, a repris son élan habituel des activités. Si d’un coté on parle de ville morte, à Kaloum cet avis ne semble pas être bien entendu car, on pouvait constater ce matin de longues files d’embouteillages. Administration, banques, marchés et autres affaires ont fonctionné pour le bonheur des populations. Même si la ville morte annoncée par l’opposition républicaine n’a pas affecté les activités à Kaloum, des citoyens ont tout de même appelé au dialogue.
‘’Chez nous ici, la ville morte franchement, elle na pas été observée. Cela peut s’expliquer par le fait que Kaloum est un centre administratif où chacun vaque à ses activités. Je parle de la banlieue, mais à Kaloum, nous sommes en activités chacun est libre’’ a témoigné Sacko Mohamed.
Selon Abdoulaye Keita : « Depuis ce matin nous sommes en activité, mais malgré cela je lance un appel à l’opposition et au gouvernement de s’entendre, car pour lui toutes ces manifestations de l’opposition sont en faveur de la population, donc les leaders sont en train de se battre pour notre cause, mais le dialogue est fondamental entre mouvance et opposition » a-t-il estimé.

Si dans cette commune les gens ont vaqué à leurs activités, d’autres citoyens trouvent que la ville morte ne semble pas être approuvée par les guinéens.
« En ce qui concerne la ville morte, moi je n’apprécie pas du tout, par ce que le guinéen vit au jour le jour. Si toute fois, il ya les organisations répétées de ville morte, cela ne pourra que contribuer à la souffrance des populations’’, dixit Abdoulaye Gassama.

Il faut donc rappeler que si les choses ont bien tourné à Kaloum, en banlieue, certains endroits ont observé l’ambiance de la journée ville morte.

Tamba Nabiou Ouéndéno.

(00224)664 43 47 83




Publié le 19/4/2013


A LIRE AUSSI...

Les manifestations de rue ne sont pas une solution dixit Mouctar Diallo des NFD

Reforme institutionnelle:l'U.A entend s'autofinancer

Présidentielle française: les attentes sont nombreuses

Présidentielle française : forte mobilisation à Conakry

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE