CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mardi 21 novembre 2017             00h06
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Crise politique: Un leader accuse Cellou Dalein Diallo

POLITIQUE  >  

Le flou sur la position du chef de l’Etat autour de la question d’un éventuel troisième mandat et la non application des accords signés entre les partis le 12 octobre 2016, sont entre autres motifs des menaces de l’opposition républicaine à renouer avec les manifestations de rue à Conakry et à l’intérieur du pays. Interrogé sur la question, l’ancien membre de cette frange de l’opposition et ex président de la commission d’organisation des manifestations de l’opposition, Dr Ibrahima Sory Diallo accuse plutôt ses pairs d’être responsables de la crise actuelle.


Cette menace pour nous n’a aucun sens. Dans la mesure où, cette frange de l’opposition a accepté d’aller à un dialogue qui s’est soldé par un consensus que les partis ont trouvé. Il faut préciser que cette entente entre elle et la mouvance présidentielle a torpillé le code électoral, renvoie un document à l’Assemblée Nationale qui a adopté le projet de loi qu’a déposé le ministre de l’administration du territoire et de la décentralisation. Donc aujourd’hui que le processus de mise en œuvre de cet accord est en cours, à mon avis, l’opposition n’a aucune raison d’appeler à une quelconque manifestation de rue. Cela pour cause, ils se sont laisser piéger eux-mêmes. Et c’est pourquoi d’ailleurs, nous anciens membres de l’opposition républicaine ne sommes pas solidaires de cet appel, parce que la démarche n’est pas la bonne. Si vraiment on se réclame légaliste, le respect des textes de loi s’impose en nous. Si les députés ont voté comme ils l’ont souhaité, un comité de suivi a été mis en place, il revient à ses membres de faire leur travail. C’est pas aujourd’hui vont venir pleurnicher pour dire que le dossier n’avance pas.
Au coordinateur du Bloc de l’opposition Constructive d’ajouter qu’ ‘’Aujourd’hui, il faut le dire clairement que c’est Cellou Dalein Diallo qui est entrain de nous fatiguer avec ses partis alliés. Pourquoi je le dis ? Parce que c’est lui en tant que chef de file de l’opposition qui est sensé discuter des questions politiques avec le chef de l’Etat. Mais à date, je vous le dis, on ne sait vraiment pas de quoi il parle avec Alpha Condé, quel débat il mène avec lui. Cela du fait qu’on ne comprend rien, des accords sont signés pas de suite, même pas un acte concret sur le terrain. Chose qui affaibli l’opposition dans son combat pour exiger des comptes au régime. Prenez par exemple, les élections communales qui devaient être organisées d’après les accords, en décembre 2016, jusque là, il n’y a rien. Aujourd’hui, la CENI qui l’avait annoncé ne peut rien faire, elle est bloquée par la suite que va avoir le nouveau code électoral. Parce que tant la cour constitutionnelle ne se prononce pas là-dessus, la Commission électorale nationale indépendante n’y peut absolument rien faire.’’


Pendant ce temps, la crise politique elle, perdure entre les acteurs, le nouveau code lui serait toujours entre la présidence de la République et la cour constitutionnelle avant sa promulgation.

 

Daouda Mohamed Camara

628 19 03 82/657 24 09 44



Publié le 20/4/2017


A LIRE AUSSI...

OHADA : Ouverture travaux préparatoires 45ème session.

Meeting Dabompa : Malick Sankhon prône la paix

Le MATD promet d’accompagner le FOFPAG dans son plaidoyer.

FOFPAG : Rencontre avec des institutions et membres du gouvernement.

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE