CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
jeudi 14 décembre 2017             03h12
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Affaire des 500millions: Damaro du RPG-Arc en ciel parle d’un faux débat

POLITIQUE  >  

L’affaire des 500 millions alloués au budget de fonctionnement du chef de file de l’opposition guinéenne continue d’alimenter les débats politiques dans la cité. Mais pour le président du groupe parlementaire de la mouvance présidentielle, ce n’est qu’une spéculation et de l’extrapolation de la part de ceux qui en font un fond de commerce. Pour Amadou Damaro Camara, seul Cellou Dalein Diallo pourrait aider à voir claire dans cette affaire.

Contrairement aux autres, Amadou Damaro Camara n’avance aucune somme. Pour lui, l’institutionnalisation du poste de chef de file de l’opposition s’inscrit dans le but de l’encrage démocratique au style occidental, dont aspirent aujourd’hui les guinéens. D’ailleurs le président du groupe parlementaire RPG-Arc en ciel estime que cette question ne devait pas avoir une telle ampleur sur la place publique.

« C’est un débat qui n’a pas lieu d’être, pas du tout. Je crois que l’opposition, pour une fois c’est bien fait pour sa gueule. L’opposition a pris l’habitude de confondre le budget des institutions aux salaires de ceux qui sont à la tête de ces institutions
».

Pour Damaro Camara, Elhadj Cellou Dalein Diallo et ses lieutenants seraient ceux qui entretiennent cette polémique. Si non dit-il, la loi est claire là-dessus. Cette institution doit avoir son budget de fonctionnement et tous les autres accessoires pour sa bonne marche.

« C’est très simple, quant on n’a pas besoin d’un budget qu’est ce qu’on fait, on notifie à celui qui te la loue pour dire que je n’en ai pas besoin. Mais en tant qu’institution c’est légal, c’est légitime qu’il est accès à ce budget ».

Ce budget est normalement destiné à la sécurisation des sources de revenues pour les besoins politiques du chef de file de l’opposition. Bien qu’il puisse paraître élevé aux yeux des citoyens, Damaro Camara lui pense que la démocratie à aussi un coût.

« Cela peu paraitre élevé mais la démocratie n’a pas de prix mais sa a un coût. Il faut que l’on s’habitue à cela, il faut que l’on sache que même les campagnes, même les activités politiques sont encadrées »

Concernant la somme de 500millions GNF par mois pour le chef de fille de l’opposition, Amadou Damaro Camara dit tout simplement que c’est de l’extrapolation.

« C’est de la spéculation, de l’extrapolation, je crois que le PEDN a d’énormes problèmes avec l’UFDG, ils s’entendent pas, ils se tirent déçus c’est de cela qu’il s’agit. C’est de l’extrapolation Bruno n’a absolument aucune base sur laquelle il peut justifier ses propos ».

Selon Amadou Damaro Camara aucun montant n’a été voté à l’Assemblée nationale concernant le budget de cette fonction.

Souaré Boubacar
664-74-24-35


Publié le 11/5/2017


A LIRE AUSSI...

Assemblée Nationale : conclusions des travaux de la session budgétaire

Parlement : le projet de la LFI 2018 adopté à l’unanimité des députés

Parlement : deux autres textes de loi adopté par la majorité des députés

Voici l'intégralité du conseil des ministres de ce jeudi 7 décembre

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE