CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mercredi 13 décembre 2017             10h12
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Assemblée Nationale: trois ministres face aux députés

POLITIQUE  >  

Il s’agit de trois département à savoir celui de l’industrie des PME, du commerce ainsi que le responsable du département du tourisme, de l’hôtellerie et de l’artisanat, qui étaient ce mardi 05 décembre à l'hémicycle. Tous devant la représentation nationale ont décliné leur politique sectorielle avant de se pencher sur leur projet de budget pour l’année prochaine.

Ce sont trois ministres qui sont venus soumettre à l’approbation des députés, leur projet de budget pour l’exercice 2018. D’après celui de l’industrie, des petites et moyennes entreprises et de la promotion du secteur privé, son projet de budget se chiffre à 63 milliards 489 millions.074 mille francs guinéens. Selon Boubacar Barry, depuis 2009 son département n’a pas bénéficié de crédit budgétaire au titre des zones industrielles de Guinée. Le montant de 5 milliards alloué aux zones industrielles pour leur sécurisation permettra de réaliser des activités ci-après.

« Les levées topographiques, l’ouverture des voies de ceinture, la construction des postes de surveillances et la protection par bornage ainsi que la supervision des travaux » a- t- il cité.

La communication du ministre du tourisme, de l’hôtellerie et de l’artisanat s’est beaucoup plus accentuée sur le bilan des activités, le niveau d’exécution du budget 2017, les difficultés et les contraintes, ainsi que les perspectives et le projet de la loi de finances initiale 2018. Selon Thierno Ousmane Diallo avec le rehaussement de son budget à 46 milliards de francs guinéens, l’exécution des actions suscités permettra à coût sur de poser les bases d’un développement du secteur dont il a la responsabilité de gérer. D’entrée de jeux, le ministre du commerce a tout d’abord décliné les missions de son département axée sur la conception et l’élaboration de la politique du gouvernement dans le domaine du suivi du commerce. Par ailleurs, Marc Yombouno est revenu sur les principales activités qu’il compte réaliser au titre de l’année 2018.

« Le suivi de l’approvisionnement correcte du marché en produits et denrées de première nécessité, le contrôle des prix et de la qualité des produits, la règlementation en matière de commerce ainsi que l’opérationnalisation du comité consultatif permanent de la concurrence des prix pour nous est un défi » a- t- il exprimé.

Une rencontre qui a pris fin par des questions réponses entres les honorables députés et les trois ministres convoqués lors de la plénière de ce mardi 05 décembre 2017.

Oumar Sow
(00224) 666-526-606 / 622-209-207


Publié le 6/12/2017


A LIRE AUSSI...

Assemblée Nationale : conclusions des travaux de la session budgétaire

Parlement : le projet de la LFI 2018 adopté à l’unanimité des députés

Parlement : deux autres textes de loi adopté par la majorité des députés

Voici l'intégralité du conseil des ministres de ce jeudi 7 décembre

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE