CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
dimanche 24 juin 2018             16h26
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Elevage : la Guinée vers un plan de prévention et de contrôle des maladies animales

POLITIQUE  >  

La Guinée vers la mise en place d’une stratégie d’évaluation du système de surveillance épidémiologique vétérinaire. C’est dans cette dynamique, que s’est ouvert ce lundi 19 février 2018 à Conakry, un atelier de formation, qui implique les cadres du département de l’élevage et de la production animale. Selon les initiateurs, les résultats de ces travaux d’évaluation de trois jours déboucheront sur l’identification des forces et faiblesses du réseau d’épidémio-surveillance des maladies animales en République de Guinée.

D’après le constat, l’une des contraintes majeures au développement du secteur de l’élevage demeure la persistance des maladies animales. Une situation, qui n’est pas sans conséquence en ce sens, qu’elle occasionne des pertes socio-économique pour les éleveurs et opérateurs du secteur de l’élevage. Des maladies, qui selon le représentant de la FAO en Guinée impact négativement les échanges commerciaux internes et transfrontaliers ainsi que sur les animaux et leurs produits. Pour Mohamed Hama Garba, la réduction de ces impacts et de ces contraintes passe nécessairement par la prévention et le contrôle de ces maladies animales.

« La présente évaluation est faite à travers l’outil d’évaluation de surveillance SET développé par la FAO. Il permet une évaluation standardisée du réseau de surveillance épidémiologique des maladies animales en Guinée. Les résultats issues de cette évaluation seront utilisés pour élaborer un plan d’action pour son amélioration » a- t- il déclaré.

Au dire du ministre de l’élevage et de la production animale, le niveau de performance du réseau de surveillance des maladies dans un pays, demeure le meilleur indicateur pour apprécier la qualité du système de santé dans son assemble. Selon Mohamed Tall, c’est pourquoi il est impératif que les pays évaluent leurs systèmes nationaux de surveillance épidémiologique en vue de déterminer les insuffisances à combler.

« Je suis persuadé qu’au cours de vos travaux, vous identifierez toutes les faiblesses de notre système de surveillance afin de proposer des activités pertinentes à mettre en œuvre. Je fonde l’espoir, que vos travaux aboutiront à l’élaboration d’un plan d’action de renforcement du REMAGUI » a- t- il ajouté.

A rappeler, que cet outil d’évaluation du système de surveillance a été testé en Tanzanie et au Liberia en 2017. Après cette période d’essai, il a été finalisé et distribué aux pays africains dont la Guinée.

Oumar Sow (00224) 622-209-207 / 666-526-606

Publié le 19/2/2018


A LIRE AUSSI...

Parlement : 5 autres projets de loi votés à l’unanimité

Parlement: deux députés de l'UFDG font leur entrée

Parlement : Honorable Fodé Oussou s’insurge contre des ministres

Assemblée Nationale : le ministre du commerce défend son projet de loi.

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE