CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 22 juin 2018             14h44
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Guinée : Risque de bicéphalisme au sommet de l’Etat

POLITIQUE  >  

Annoncé comme l’homme de la situation, l’homme de caractère, l’audacieux, les premiers actes s’ils sont de lui, de Ibrahima Kassory Fofana, semblent annoncer un bicéphalisme dans la gestion des membres du tout nouveau gouvernement dit de Kassory.

Primo, des ministres un pied dans le gouvernement du premier ministre et l’autre pied à la présidence de la république. Il s’agit des désormais puissants ministres d’Etat Dr Mohamed Diané (que d’aucuns appellent déjà petit président ou vice président de la république, vu l’immensité de ses nouvelles taches, chargé des affaires présidentielles) et Tibou Camara, Ministre d’Etat, ministre conseiller personnel du chef de l’Etat, ministre de l’industrie et des PME.

Si selon la constitution, en son article 52 et 53 qui disposent «Le premier ministre, chef du Gouvernement est nommé par le président de la République qui peut le révoquer.

Il est chargé de diriger, de contrôler, de coordonner et d'impulser l'action du Gouvernement »

« Le premier ministre propose au président de la République la structure et la composition du Gouvernement.

Le président de la République nomme les ministres et met fin à leur fonction, après consultation du premier ministre.

Le premier ministre est responsable devant le président de la République », la question est désormais de savoir qui du chef de l’Etat et du premier ministre guidera l’action de certains membres du gouvernement ?

Secundo, les membres du nouveau gouvernement, comme le stipule la constitution en son article 53 Al 1, ont-ils vraiment été proposés par le premier ministre, chef du gouvernement ?

En tout cas, de l’avis de plusieurs observateurs, ce ‘’nouvel ancien’’ gouvernement ne saurait être les éléments ou le remaniement que les guinéens attendaient du Dr Ibrahima Kassory Fofana. Rien qu’à faire un tour sur les réseaux sociaux et dans des débats au quartier où s’exprime, à l’écoute de qui était annoncé un nouveau gouvernement, la majorité silencieuse, qui pourrait désormais parler, murmure déjà avec fracas. Et pour cause, elle s’attendait bien à tout sauf cette poudre aux yeux, appelée nouveau gouvernement.

Le changement de gouvernement était-il vraiment le souhait réel du chef de l’Etat qui a lâchée la promesse le 8 Mars 2018, à l’occasion de journée internationale des femmes ? Le nouveau gouvernement que pilote désormais Ibrahima Kassory Fofana ne semble répondre à l’affirmatif. Pour plusieurs analystes politiques ou même des citoyens, le Président Alpha Condé a juste voulu se laver la face après cette annonce publique au palais du peuple, (un président ne se dédit pas).

De la pléthore des ministres

Certes la Guinée pourrait se trouver sur une piste prometteuse de croissance économique, mais est ce qu’à l’état actuel des choses, l’on avait besoin de cette masse de ministres (33) comme le gouvernement précédent et cette fois avec trois nouveaux (le ministère de la coopération et de l’intégration africaine, le ministère des hydrocarbures, et celui des investissements publics et privés).

Pourtant de l’avis de beaucoup et même rien qu’analyser de près, plusieurs départements pouvaient aujourd’hui se fondre et former des directions nationales. Il s’agit notamment du secteur de l’éducation, Industrie PME, Investissements publics et privés, coopération et intégration africaine, plan et développement, Affaires étrangères…).

En attendant de dire plus, la question se pose de savoir si Ibrahima Kassory Fofana sera vraiment, celui qui a été annoncé. Let’s wait and see

Daouda Mohamed Camara

Tel : 628 19 03 82

Daoudacamara2rfi@gmail.com





Publié le 28/5/2018


A LIRE AUSSI...

Parlement : 5 autres projets de loi votés à l’unanimité

Parlement: deux députés de l'UFDG font leur entrée

Parlement : Honorable Fodé Oussou s’insurge contre des ministres

Assemblée Nationale : le ministre du commerce défend son projet de loi.

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE