CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 22 juin 2018             14h47
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Alpha Condé devant le Parlement européen à Strasbourg ce 29 mai 2018

POLITIQUE  >  

Excellence Monsieur le Président du Parlement européen,

Honorables Députés,

Mesdames et Messieurs,



C’est pour moi un plaisir immense de prendre la parole devant vous ce jour, et je voudrais d’emblée vous exprimer toute ma reconnaissance pour l’honneur qui m’est fait d’effectuer la présente visite officielle dans votre prestigieuse institution.

Votre auguste Assemblée a su, au fil des ans et à mesure de l’élargissement de l’Europe, s’affirmer comme un organe législatif susceptible de répondre efficacement aux préoccupations légitimes des citoyens européens, et contribuer à la recherche de solutions pérennes aux défis auxquels l’humanité est confrontée.

Il me plaît à cet égard de saluer, tout en vous témoignant toute notre gratitude, votre soutien constant aux efforts des pays en développement, notamment dans le cadre du renforcement de l’Etat de droit, de la bonne gouvernance, ainsi que dans la lutte contre les migrations irrégulières et les changements climatiques.



Excellence Monsieur le Président,

Honorables Députés,

Mesdames et Messieurs,

Comme le savez, depuis mon accession à la magistrature suprême de mon pays en décembre 2010, la Guinée a pu renforcer son processus démocratique, notamment à travers la mise en place des Institutions régaliennes que sont l’Assemblée Nationale, la Cour Constitutionnelle, la Cour des Comptes, le Conseil Supérieur de la Magistrature, le Conseil Economique et Social et la Haute Autorité de la Communication.

Ces différentes Institutions, aujourd’hui pleinement opérationnelles, fonctionnent de manière indépendante dans le strict respect des principes et valeurs démocratiques.

Nous avons également initié et mis en place un mécanisme de dialogue politique permanent, avec la participation de l’ensemble des partis politiques, de la société civile, de l’administration et des partenaires au développement.

La mise en place de cette plateforme a fortement contribué à l’apaisement de l’espace sociopolitique, et à la consolidation de la paix et de la stabilité, toutes choses qui militent en faveur de la préservation des nombreux acquis démocratiques enregistrés par la Guinée au cours des dernières années.

Nous entretenons également un dialogue politique formel avec l’Union européenne, conformément à l’article 8 de l’Accord de Cotonou auquel mon pays est partie.

Ainsi, la 2ème session de concertation de ce dialogue, tenue à Conakry en mars 2017, a abordé les sujets liés à la consolidation de la démocratie, la lutte contre la corruption et l’impunité, ou encore la migration et l’aide publique au développement de l’Union européenne à notre pays.

Je voudrais me féliciter de ce cadre d’échanges entre notre pays et l’Union européenne qui favorise la compréhension mutuelle dans le cadre de notre coopération politique, économique et sociale, facilite la définition des priorités et des principes communs, et renforce les liens existant entre les différents aspects de notre relation et entre les divers domaines de coopération prévus dans l’Accord de Cotonou.



Excellence Monsieur le Président,

Honorables Députés,

Mesdames et Messieurs,

Au cours de mon mandat à la tête de l’Union africaine en 2017, notre organisation continentale s’est attelée à relever des défis divers allant des questions de paix et de sécurité sur le continent, à la poursuite de la réforme institutionnelle et financière de l’Organisation, en vue de renforcer notre crédibilité et notre unité dans la gestion des questions internationales.

La réforme en cours devra nous permettre à terme de rendre notre organisation continentale plus performante, et de promouvoir et consolider son autonomie financière, tant pour le fonctionnement de l’institution que pour le financement des projets et programmes inscrits dans l’Agenda 2063 et son premier plan décennal de mise en œuvre.

Aussi, convaincu que nous sommes plus forts et résilients lorsque nous parlons d’une seule voix, j’ai désigné des Chefs d’Etat Champions chargés d’être le porte-voix de notre Union pour toutes les questions de portée continentale.



Par ailleurs, l’intégration africaine, inscrite au cœur de l’Agenda 2063 de notre Union, a pris une dynamique irréversible avec le lancement du Marché Unique du Transport Aérien en Afrique (MUTAA) et plus récemment la signature de l’Accord sur la Zone de Libre-Echange Continentale Africaine (ZLECAf).

En effet, nous voulons à terme, bâtir une Afrique stable, paisible et sécurisée, constituée de pays ayant des économies inclusives, performantes et compétitives sur le marché mondial, et dont la croissance profite à l’ensemble de ses citoyens.

Nous souhaitons faire de l’Afrique un continent émergent avec un marché unique disposant des structures performantes, tout en évitant une concurrence contreproductive entre nos Etats.

Pour ce faire, nous devrons nécessairement investir substantiellement dans les infrastructures, notamment dans les secteurs des transports, des télécommunications et de l’énergie, en vue d’accélérer la transformation structurelle des économies africaines.

C’est pourquoi, nous avons lancé en décembre 2015, lors de la COP21, l’Initiative Africaine pour les Energies Renouvelables (AREI), qui vise à doter le continent africain de 300 Gigawatts de capacité de production énergétique d’ici à 2030, et d’augmenter sensiblement sa part d’utilisation des énergies renouvelables.

Je voudrais remercier l’Union Européenne pour l’appui précieux qu’elle continue de nous apporter en vue de la concrétisation de cette initiative que j’ai l’honneur de coordonner au nom de l’Afrique et dont j’assure la présidence du Conseil d’administration.



Excellence Monsieur le Président,

Honorables Députés,

Mesdames et Messieurs,

L’Union européenne est un partenaire stratégique pour l’Afrique en raison non seulement de sa proximité géographique avec notre Continent, mais aussi du niveau élevé et de la qualité de ses relations de coopération avec l’Afrique sur les plans sécuritaire, économique, commercial et humanitaire.

Je me félicite du niveau atteint par les relations de coopération entre l’Union Africaine et l’Union Européenne au cours des dernières années.

Le 5ème Sommet Union Africaine-Union Européenne tenu à Abidjan en novembre 2017, sous ma co-présidence, autour du thème « Investir dans la jeunesse pour une croissance inclusive accélérée et un développement durable », a marqué la volonté des Dirigeants de nos continents d’œuvrer davantage à l’harmonisation de leurs actions en vue de l’autonomisation effective de la couche juvénile.

Ce Sommet a permis non seulement de revoir en profondeur notre partenariat, mais également de fixer nos priorités communes dans les quatre (4) domaines stratégiques que sont : la paix et la sécurité, la coopération sur la gouvernance, la mobilité et la migration et les perspectives économiques pour les jeunes Africains et Européens.

Notre coopération avec l’Europe en matière de migration et de mobilité sera renforcée en mettant l’accent sur la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière portant sur les questions de développement et le trafic des êtres humains.



Nous nous félicitons en cela de l’adoption, lors du Sommet de la Valette en novembre 2015, du Fonds Fiduciaire d’Urgence avec un montant initial de 1,8 milliards d’euros pour appuyer les efforts de nos Etats dans ces différents domaines en vue de stabiliser nos jeunes sur le Continent Africain.

Aussi, le nouveau Plan d’Investissement Externe (PIE) de l’Union Européenne mis en place et adopté par le Parlement Européen en 2017, et disposant de ressources mobilisables d’ici 2020 à hauteur de 44 milliards d’euros, viendra appuyer nos efforts de développement durable et de création de nouvelles opportunités pour la jeunesse.

Dans la même veine, je voudrais me féliciter de la contribution de l’Union européenne pour le financement en Guinée du programme « INTEGRA » à hauteur de 65 millions d’euros, via les ressources du Fonds Fiduciaire pour la lutte contre les causes profondes de la migration irrégulière.

Ce programme permettra de soutenir les efforts du Gouvernement guinéen pour l’intégration socio-économique des jeunes dans les différentes préfectures de la Guinée, à travers la création de nouvelles opportunités d’emplois.



Excellence Monsieur le Président,

Honorables Députés,

Mesdames et Messieurs,

La coopération entre l’Union européenne et la République de Guinée s’est, au cours des dernières années, accélérée et diversifiée dans divers domaines, contribuant ainsi à l’amélioration de la gouvernance, au développement des infrastructures et du capital humain, à la préservation de l’environnement ou encore à l’amélioration de la gestion dans le secteur de la pêche.

Cet appui nous a permis de relever des défis de taille en matière de développement économique et social, et de consolidation de l’Etat de droit avec notamment la réforme du secteur de la justice et des forces de défense et de sécurité, ainsi que la transformation de notre administration dans le but de la rendre plus efficace, plus moderne et plus performante.

Je voudrais en cela vous adresser, et à travers vous, aux citoyens européens et aux différentes Institutions de l’Union européenne, notre profonde gratitude pour le soutien précieux et constant que l’Union Européenne apporte à mon pays.

Je demeure convaincu que le partenariat entre l’Union Européenne et mon pays va s’approfondir et se diversifier, notamment autour de la mise en œuvre de notre Plan National de Développement Economique et Social (PNDES 2016-2020) qui a été présenté à l’ensemble de nos partenaires au développement en novembre dernier à Paris, lors de la réunion du Groupe Consultatif.

Ce programme qui constitue le cadre unique d’intervention de nos partenaires repose sur les quatre (4) piliers ci-après :






  • Promotion d’une bonne gouvernance au service du développement durable ;

  • Transformation économique durable et inclusive ;

  • Développement inclusif du capital humain ;

  • Gestion durable du capital naturel.



Nous comptons sur l’appui habituel de l’Union européenne en vue de la réalisation des objectifs contenus dans ce PNDES qui vise à mettre définitivement la Guinée sur le chemin du développement durable.

Vive la coopération Guinée-Union Européenne,

Vive la coopération Union Africaine-Union Européenne,

Vive la coopération Internationale,

Je vous remercie.






Publié le 30/5/2018


A LIRE AUSSI...

Parlement : 5 autres projets de loi votés à l’unanimité

Parlement: deux députés de l'UFDG font leur entrée

Parlement : Honorable Fodé Oussou s’insurge contre des ministres

Assemblée Nationale : le ministre du commerce défend son projet de loi.

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE