CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 22 juin 2018             14h44
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Amara SOMPARE promet à la presse privée

POLITIQUE  >  

Contrairement à ses prédécesseurs, le nouveau ministre de la communication et de l’information semble vouloir aller sur de bonnes bases avec les médias privés du pays. Après ses visites dans les locaux des médias publics, Amara Somparé a communié ce lundi avec les responsables des associations de la presse privée.

Comme il fallait s’y attendre, le ministre a commencé d’abord par écouter les plaintes et doléances sur les maux dont souffrent les journalistes guinéens en général, mais ceux du privé, en particulier. Au nombre des plaintes, les frais de location de la Maison de la Presse, qui sont passés de huit (8) millions, il y a peu, à vingt (20) millions de franc guinéen, aujourd’hui. Pour donc alléger cette charge, Amadou Tham Camara a renouvelé la demande des associations de presse, qui est celle qui plaide auprès de l’Etat, pour la construction d’une Maison de la Presse en Guinée, à l’image des pays voisins, comme le Sénégal et la Côte d’Ivoire.

A cela s’ajoute, l’amélioration des conditions de travail des journalistes à travers un cadre légal favorable à leur épanouissement et l’organisation enfin de la journée de la presse, que le chef de l’Etat, Pr Alpha Condé a lui-même promis.

En réponse, le ministre Amara Somparé a tout rendu hommage aux journalistes qui ne sont plus de ce monde. « Je voudrais, avant de commencer, qu’on rende un hommage à Mohamed Koula Diallo et à tous les journalistes tués dans l’exercice de leur fonction. » a-t-il introduit.

Pour le ministre, il ne saurait avoir de différences entre les journalistes, quelque soit le statut du média pour lequel il travaille. « Un reporter officiant pour la RTG ou pour une télévision privée sont tous des journalistes. Soumis aux mêmes règles, ayant les mêmes droits." »

Pour ainsi maintenir le pont entre le département et les journalistes du privé, Amara Somparé annonce. « J’envisage, avec votre contribution, de créer un cadre de concertation permanent. Une plateforme de dialogue entre les médias privés et l’institution que nous représentons. Que nous puissions dialoguer, communiquer. » Parce que pour le ministre, en démocratie, nul ne peut ignorer l’apport de la presse. « La presse au sein de la démocratie est un quatrième pouvoir. Un réel pouvoir. Spinoza disait que « Tout pouvoir implique de grandes responsabilités (...) ». Soyez en conscients. »

Mais pour la consécration de ce pouvoir, le journaliste doit en permanence se rappeler la responsabilité qu’il a en écrivant ou diffusant une information. « Vous avez une responsabilité par rapport à ce que vous dites, ce que vous écrivez, elle est grande. J’en appelle donc à un plus grand sens des responsabilités pour éviter des débordements qui pourraient s’avérer douloureux »

Amara Somparé promets également la mise à jour des textes juridiques et leur consolidation dans un document qui sera appelé le code de la presse.

Le nouveau ministre de la communication et de l’information est-il ce Messie qui vient défendre et obtenir gain de cause des intérêts de la presse guinéennes, promesses sont faites, l’on attend de savoir ses marches de manœuvres.



Daouda Mohamed Camara

Tel: 00224 628 19 03 82



















Publié le 11/6/2018


A LIRE AUSSI...

Parlement : 5 autres projets de loi votés à l’unanimité

Parlement: deux députés de l'UFDG font leur entrée

Parlement : Honorable Fodé Oussou s’insurge contre des ministres

Assemblée Nationale : le ministre du commerce défend son projet de loi.

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE