CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
dimanche 19 août 2018             18h54
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Parlement : la loi sur la CENI programmée

POLITIQUE  >  

La loi sur la commission électorale nationale indépendante sera finalement ratifiée par les honorables députés. L’annonce a été faite récemment, lors de l’adoption de la 4ème et dernière tranche du chronogramme de la session des lois. Une révision, qui permettra de corriger, les imperfections et dysfonctionnements enregistrées au sein de la CENI.

D’après les rapports établit par les différentes missions de la francophonie, qui sont venu aider le pays à parfaire sa commission électorale nationale indépendante, il s’est revelé que de tous les pays francophones de l’Afrique, la CENI de la Guinée est la plus lourde et la plus budgétivore. Selon l’honorable David Camara député de la mouvance présidentielle, c’est pour donc corriger ces anomalies, que la loi sur ladite institution sera ratifiée.

« C’est surtout, ces principales lacunes, qu’ils va falloir combler, pour faire en sorte que notre CENI soit beaucoup plus fonctionnelle et qui demande moins d’argent. Peut-être, que quand tous ces problème seront résolus, les différents cas glissements dans les calendriers électoraux, que nous avons eu jusqu’à maintenant vont pouvoir être évités. » A déclaré honorable David Camara, député de la majorité présidentielle.

Du côté des députés de l’alliance des libéraux démocrates, la satisfaction est totale, en ce sens que tous les textes liés notamment à la CENI et au code civil, seront finalement examinés.

« Depuis le 04 février, nous avons voté pour les communales, mais jusqu’aujourd’hui, les élus ne sont pas installés, ça c’est dû aux dysfonctionnements de la CENI. Donc, j’espère que cette loi, qui va être bientôt voté va corriger ces imperfections. » A ajouté honorable Kalemodou Yansané, député des libéraux démocrates.

Conformément au programme déroulé par le rapporteur général de l’Assemblée Nationale, au cours de cette 4ème tranche au compte de la session des lois, trois plénière sont programmées. Des plénière à l’issues desquelles plusieurs textes seront votés.

« Mardi 03 juillet à 10 heures, plénière consacré à l’adoption des textes ci-après :

1-Charte africaine, constitution de la commission africaine.

2-Projet de loi portant organisation de l’administration publique.

3-Loi portant code de l’élevage et des produits animaux.

4-Convention de base sur la mine de Débélen.

5-Accord entre le gouvernement de la Guinée et la fédération de Russie et l’avenant numéro 1 à la convention de base pour le développement, la préparation, le traitement, la transformation, le transport et la commercialisation des minerais, des gisements de fer de Kaliah et la réalisation des infrastructures y afférentes.
» A conclu Honorable Alfa Mohamed Diallo, le rapporteur général de de l’Assemblée Nationale.

Une session des lois, qui prendra fin le 5 juillet prochain, mais bien avant cette clôture, le premier ministre, chef du gouvernement Dr Ibrahima Kassory Fofana devrait passer devant les parlementaires ce mercredi 27 juin 2018, pour la déclaration de la politique générale de son gouvernement a conclu le rapporteur général de l’Assemblée Nationale.

Oumar Sow

(00224) 622-209-207 / 666-526-606




Publié le 27/6/2018


A LIRE AUSSI...

Politique : l’opposition et la mouvance parviennent à un accord

Voici le compte-rendu du dernier conseil des ministres

Le porte-parole de la Présidence sur la crise sociale

Un citoyen au premier ministre Kassory Fofana : « votre premier travail, c’est de restaurer l’autorité de l’Etat » (Lettre ouverte)

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE