CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
jeudi 19 octobre 2017             02h11
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Commerce : la Guinée a produit plus de 35000 t d’anacarde en 2016

ECONOMIE  >  

La suspension de l’exportation par voie terrestre de l’anacarde commence à porter Ses fruits .L’application de cet arrêté ministériel aurait permis à la Guinée d’augmenter sa capacité de production selon le Ministre du Commerce Marc Yombouno. De 15 mille le pays s’est retrouvé avec plus de 35 mille tonnes en 2016 selon les chiffres officiels.

Pris dans l’objectif d’avoir les statistiques de la production réelle de l’anacarde et recouvrer une place au plan international sur ce commerce très prisé, cette décision n’a pas tardé à porter ses fruits. A date, même si le fléau du commerce illicite de ce produit n’est pas stoppé, avec cette première année d’expérience les effets bénéfiques se font sentir.

« La sortie incontrôlée au niveau des frontières nous causait énormément de problèmes et l’application de cet arrêté pris en fin 2015 nous a permis d’augmenter notre capacité de production officielle. De 15000 nous sommes allés à plus de 35000 tonnes enregistrées officiellement. Bien sure le fléau n’a pas pu être éradiqué à 100% mais ça eu qu’à même un effet bénéfique » selon Marc Yombouno Ministre du Commerce.

Sur le plan financier, producteurs, acteurs et gouvernement se sont entendus sur une réglementation sur le prix et qui semble être en bonne voie.

« Auparavant les commerçants, les acteurs partaient dans les villages pour acheter parfois à moins de 2000gnf, mais cette réglementation a permis de fixer un prix minimum du kilo d’anacarde à 5000gnf et l’avantage en fin d’année commerciale, le kilogramme s’est vendu à 12000 gnf. Pour cette année 2017 en réalité nous sommes entre 9000 et 10000gnf le kg » rajoute Marc Yombouno.

Pour la campagne de commercialisation 2017, l’Etat guinéen compte fixer le prix planché à 7000 GNF soit une augmentation de 2000GNF.

Souaré Boubacar
664-74-24-35


Publié le 11/4/2017


A LIRE AUSSI...

Vers la mise en place d'un guichet unique de commerce extérieur

OCDE: Poursuite des travaux à Paris

Signature de deux accords de financement entre la Guinée et l’UE

Inauguration salle de formation du ministère des finances

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE