CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 18 août 2017             12h37
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 17 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 16 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 08 AOUT 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 17 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 03 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 14 AOÛT 2017
TODAY AFRICA TV TRIBUNE DU 01-08-2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Justice: Affaires 13 milliards, les responsabilités sont situées

SOCIETE  >   justice  >  

Après neuf mois de prisons et de contrôle judiciaire, le verdict du tribunal de première instance de Kaloum est tombé. Dans l’affaire des 13 milliards, le faux en écriture s’est avéré. Le tribunal de Kaloum a rendu son verdict final ce vendredi, 01 février 2013. Un procès lié à la tentative de détournement de la somme de 13 milliards domicilié à la Banque Centrale au compte du ministère de l’Economie et des Finances destinés à l’imprimerie Mill Impression et Makéma Prestation. Pour la défense, c’est un coup bien réussi et c’est le temps de se frotter les mains et sourire. « Il ne faut pas voir le montant, mais la peine elle-même dans son existence, elle est réparatrice dans le sens des dommages causés. Donc l’état a tenu à minimiser le montant pour simplement prouvé que dans ce comportement ce n’étais pas l’enrichissement qu’il recherchait, mais de marqué le coup vis-à-vis de ses agents qui se sont révélés imprudents » a affirmé Me Dinah Sampil, avocat de la défense.

Et plus loin, Me Amara Bangoura, lui aussi avocat de la défense ajoute : « Il fallait aller en procès, affronter les accusateurs et surtout aller devant le juge et aujourd’hui nous sommes à la fin du procès. On peut enfin se frotter les mains, tous nos clients sont dehors ».

Sept (7) mois de prisons pour Mathurin Millimono assortis de sursis, donc une peine qu’il a déjà purgé et une amande de 500.000 francs guinéens. La partie civile a relevé des disfonctionnements au niveau de la Banque Centrale mais qualifie le verdict de réconciliateur. « Il ya eu des disfonctionnements anormales qui se sont produites à la banque centrale, ceux qui ont agis pour exposer les fonds de l’Etat devaient payer plus, parce que cette histoire aurait pu être évité si la banque avait agit à temps.je pense que c’est un bon verdict qui nous réconcilie avec nous même mais avec la justice. Et ce n’est pas pour un problème d’amertume, ni de ressentiment, mais nous avions besoins que la vérité jaillisse » a déclarer Me Abdoul Karim Diaby, avocat de la partie civile.

Dans cette affaire qui a animé beaucoup de débats, trois personnes ont été relaxé parmi elles Mohamed Fofana, agent comptable au trésor. Un mandat d’arrêt a été émis et 10 ans de prison pour Ibrahima Sory Condé et Sayon Camara déjà en cavale. Ces derniers sont condamnés pour délits de faux et l’usage de faux en écriture public et tentative de détournement des deniers public.

Salématou BALDE
00224 68 21 41 24


Publié le 2/2/2013


A LIRE AUSSI...

Application du protocole d'accord: gouvernement, syndicat et patronat autour de la table

La CNSS fait don à ses assurés

Gouvernance environnementale locale : L’AJADIG s’implique

Beny Steinmetz arrêté ce lundi pour blanchiment d’argent

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE