CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
lundi 23 octobre 2017             15h29
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
32ème et dernière comparution dans l’affaire du 19 juillet

SOCIETE  >   justice  >  

Le 32ème et dernier des accusés dans l’affaire de l’attaque du domicile privé du président, a comparu ce jeudi 14 mars devant la Cour d’Assises de Conakry. Il s’agit de Mamadou Aliou Barry, commerçant. Il est poursuivi pour abstention délictueuse.

Comme ses prédécesseurs, l’accusé Mamadou Aliou Barry nie toute implication dans l’attaque du 19 Juillet 2011. Au contraire, il déclare que c’est le commandant Tamba Gabriel Diawara du bureau des investigations judiciaires de la gendarmerie de Matam (PM3) et Ibrahima Idiatou Barry, agent de renseignement et de filature à la présidence de la République, qui l’ont plongé dans cette affaire.

S’agissant du commandant Gabriel, l’accusé a fait comprendre à la Cour que lors de l’enquête préliminaire, le commandant Gabriel lui avait promis de le libérer s’il acceptait de reconnaitre que Madame Fatou Badiar (considérée comme instigatrice de cette attaque) lui a demandé de lui fournir cinquante pick-up pour renverser le régime.

L’accusé, Mamadou Aliou Barry souligne en poular que : « Il (commandant Gabriel) a écrit des choses qu’il m’apprenait toujours les jours avant mon audition devant les juges d’instruction. (…). Il m’a demandé de reconnaitre que je connais Madame Fatou Badiar et qu’elle m’a demandé de l’aider à avoir cinquante pick-up ».
Ensuite, il ajoute ne jamais connaitre madame Fatou Badiar par le passé.

« Le commandant Gabriel a négocié une somme de dix millions avec ma cousine afin d’obtenir ma libération. J’ai dit à ma cousine que je n’ai pas dix millions. Elle m’a fait comprendre par la suite qu’ils se sont entendus sur la somme de cinq millions. Après j’ai demandé à ma cousine si elle avait confiance au commandant Gabriel, elle m’a répondu que oui. C’est en ce moment que je lui ai indiqué chez quelqu’un où elle est allée chercher l’argent. Lorsqu’elle a envoyé les cinq millions, j’ai dit à ma cousine de donner deux millions d’abord au commandant Gabriel et qu’on lui remettra les autres trois millions, s’il arrivait à me sortir de la prison. C’est ce qui a été fait. Jusqu’à présent, je suis encore en prison et le commandant Gabriel détient mes deux millions », rajoute l’accusé.

Dans les débats entre les différentes parties,à savoir la partie civile,le ministère public et la défense, Mamadou Aliou Barry a invité le Président de la Cour de faire venir le commandant Tamba Gabriel à la barre pour la manifestation de la vérité. « C’est le commandant Gabriel qui m’a mis dans cette affaire sinon je n’ai rien fait. Il faut le faire venir pour qu’il témoigne ici à la barre », plaide l’accusé.

S’agissant,d’ Ibrahima Idiatou Barry, agent de renseignement et de filature à la présidence dont la plupart des accusés avouent être arrêtés sous sa complicité, Mamadou Aliou Barry déclare que ce dernier détient son argent qu’il estime à cinq mille dollars (5.000 dollars). Il demande également sa comparution afin de témoigner.

A noter que la première phase de l’audition des accusés prendra fin le lundi prochain. Selon le Président de la Cour, Fodé Bangoura, ce même lundi, tous les 32 accusés reviendront dans la salle d’audience pour le début des confrontations ainsi que la comparution des témoins.


Alhassane 3 DIALLO
00224 68 13 46 76


Publié le 15/3/2013


A LIRE AUSSI...

Un nouveau siège pour AGUIDAD

Incendie au Camp Alpha Yaya: le Gouvernement en parle

coup de feu entendu au Camp Alpha Yaya Diallo: panique dans les environs

Conakry abritera le 8e congrès de la femme panafricaine 2017

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE