CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
dimanche 23 avril 2017             21h40
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV 20H DU 20 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 18 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 17 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 AVRIL 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV TRIBUNE DU 20 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 18 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 14 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 05 AVRIL 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Gueckédou-Ebola:l’OCPH console les familles victimes

SOCIETE  >   Religion  >  

L’Organisation Catholique pour la Promotion Humaine (OCPH)/Caritas/Guinée vole au secours des victimes d’Ebola, dans la préfecture de Gueckédou. Cette structure de l’Eglise Catholique a procédé à une remise de kits d’hygiènes et de ménages aux familles affectées. C’est l’Evêque du diocèse de Kankan qui a conduit la délégation.

C’est vers quatorze heures que l’Evêque, Mgr Emmanuel Felemou à ses cotés le Secrétaire Général de l’OCPH, et l’équipe de sensibilisation sont arrivés dans la famille Koundiano. Sâa Jonas Koundiano c’est le nom du défunt, est l’une des premières victimes de la Fièvre dans la zone de Gueckédou. Il laisse derrière lui sa grand-mère, une hectagénaire, deux fils et deux épouses. Chacune d’elle a reçu dix morceaux de savons, deux flacons de chlore et dix sachets de SRO (sel de réhydratation oral). Face à ce geste de solidarité de l’OCPH, au nom de l’Eglise, Koumba Josephine Millimono et sa coépouse Hawa Traoré ont manqué de mots pour exprimer leur sentiment.

« Je n’ai rien à dire » (larmes presque aux yeux). « Merci je peux dire seulement», est parvenu a prononcé Josephine.

« Merci a vous » (quelques instants de silence), ensuite « merci. Je vais instruire mes enfants de laver à chaque fois leurs mains», s’est aussi exprimé Hawa Traoré.

Comme le voudrait la coutume, l’Evêque a offert à la famille une somme symbolique de vingt mille franc guinéens, pour traduire sa compassion, avant d’exhorter ces membres à demeurer dans la Foi.

« C’est Dieu, Prenez courage. Nul ne peut quelque chose contre sa volonté. Nous continuerons à prier pour lui et, si vous manquez quelque chose ou avez besoin de quoi que ça soi, n’hésitez pas, à nous le dire, à travers les responsables de l’Eglise qui sont là. »

Sur le chemin du retour, vient à la rencontre de la délégation, Mariam. En sanglot elle confie à ses hôtes la perte de sa mère également par suite d’Ebola. Ces derniers prennent des moments pour la consoler, puis la rassurer de leur soutien en temps de besoin. Des mots qui lui permettent enfin de laisser ces visiteurs rebrousser chemin.

Dans le quartier Farokö habite Sâa Firmin Bongono. Lui, semble plutôt serein après la dure épreuve de dix membres de sa famille décédés d’Ebola.

« Au départ, on ne savait pas de quoi il s’agissait, mais par la suite, on a su à travers les médias que c’est Ebola. Donc étant auprès de ma femme j’ai pris des mesures qui m’ont permis d’être en vie », a expliqué Firmin.

En ajoutant « Pour le moment pas question pour moi de me remarier. Pour les enfants, mes cousines et tantes sont arrivées pour s’occuper d’eux. »

Le même geste de cola est repris par Mgr Emmanuel Felemou, avant que la délégation ne reprenne le chemin du retour. Celle-ci s’en va confiante qu’elle laisse leur bénéficiaire dans un espoir d’un lendemain meilleur.

Marie Simone Noël TOLNO
00 224 657 47 10 97


Publié le 22/7/2014


A LIRE AUSSI...

Rénovation port de Kaporo: la JICA présente le nouveau plan

Lutte contre le paludisme : la prévalence passe de 44% à 15%

Les juges financiers ont prêté serment devant la cour des comptes de Guinée

André Flammy dit non au paludisme

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE