CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
dimanche 23 avril 2017             21h46
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV 20H DU 20 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 18 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 17 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 AVRIL 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV TRIBUNE DU 20 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 18 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 14 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 05 AVRIL 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Pauvreté en Guinée :La société civile se dit préoccupée

SOCIETE  >  

La pauvreté persiste toujours en Guinée malgré les avantages économiques que le pays dispose. C’est ce qu’a déclaré ce week-end, Kabinet Cissé Directeur exécutif du CECIDE, lors d’un atelier axé sur le suivi participatif des politiques publiques. Pour le Directeur exécutif du CECIDE ? L’application des actions publiques en Guinée s’avère inefficace.

Les acteurs de la société civile qui ont pris la parole lors de cette rencontre, ont tous abordé la problématique de la pauvreté dans le même sens. C’est le cas par exemple de Kabinet Cissé qui a déploré l’inefficacité des politiques publiques. Pour lui, les indicateurs de développement la Guinée par rapport aux autres pays sont en dessous de la normale.

« Nous avons des avantages que ces pays n’ont pas. Les avantages comparatifs sur le plan pédo-climatique, le plan agricole et minier. Mais pourquoi on n’arrive pas au même niveau que les autres ? Certes il y a des efforts qui sont déployés mais quand on fait l’évaluation en fonction des statistiques, la pauvreté, elle n’a pas réduit en Guinée. Actuellement nous sommes autour de 55,3% ». Nous a laissé entendre Kabinet Cissé, Directeur exécutif du CECIDE.

Plus loin le facilitateur de la rencontre sur le suivi participatif des politiques publiques a déploré l’augmentation du Budget national, qui selon lui ne couvre toujours pas les besoins des populations.

Pour donc faire face à ce Problème, les acteurs de société civile se donnent mission désormais de suivre et participer à l’application des politiques publiques.

Saloum Condé (+224 620 39 23 39)


Publié le 17/4/2017


A LIRE AUSSI...

Rénovation port de Kaporo: la JICA présente le nouveau plan

Lutte contre le paludisme : la prévalence passe de 44% à 15%

Les juges financiers ont prêté serment devant la cour des comptes de Guinée

André Flammy dit non au paludisme

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE