CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 24 novembre 2017             09h56
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Santé de la reproduction : la Belgique en aide à la Guinée

SOCIETE  >  

Le gouvernement guinéen en partenariat avec le Fonds des Nations Unies pour la Population vient de procéder au lancement du projet « Contribution à la réalisation des droits à la Santé sexuelle et reproductive pour les femmes, adolescents et jeunes de Kindia, Mamou et Conakry ». Ce programme financé par le royaume de la Belgique, vise à renforcer l’accès des populations à des services sociaux de base et de qualité dans le cadre de la Santé de la Reproduction.

Le coût total de ce projet s’élève à plus de 3million d’euros soit plus de 3milliards de francs guinéens. En finançant ce projet le royaume de la Belgique matérialise autrement les relations de coopération entre Bruxelles et Conakry. Le projet « Contribution à la Réalisation des Droits à la Santé sexuelle et reproductive pour les femmes adolescents et jeunes de Kindia, Mamou et Conakry », répond aussi à une préoccupation commune aux autorités guinéennes et Belges. Celle d’œuvrer pour le bien être de la femme qui aux dires du chef de la délégation Belge citant un artiste de son pays, constitue l’avenir de l’homme.

Le but principal recherché à travers ce projet, est donc de renforcer l’accès des populations les plus vulnérables aux services sociaux de base et de qualité notamment relatifs à la santé maternelle et des adolescents ainsi que des jeunes dans les trois régions concernées. ‘’D’ici 2019, les interventions du projet contribueront à sauver les vies de 6213 femmes, à renforcer le potentiel de 4500 adolescents et de 8500 jeunes, à rendre autonomes 1000 femmes et 600 filles en vue de leur protection contre les VBG/MGF’’ a expliqué Cheickh Fall, le représentant de l’UNFPA en Guinée mettant en exergue quelques ambitions de ce programme.

Dans cette lutte pour la Santé de la Reproduction, les administrateurs territoriaux des zones concernées compte aussi jouer leur partition à travers les campagnes de sensibilisations qu’ils entendent mener auprès des chefs religieux et coutumier pour un départ. Des campagnes qui seront suivie plu-tard d’actions concrètes pour préserver la santé des populations.

Le gouvernement par la voix de Péma Guilavogui Secrétaire Général du ministère de la coopération représentant la cheffe dudit département, a quant à lui témoigné de son engagement à accompagner le projet pour sa réussite.

Sâa Alou Yombouno


Publié le 12/5/2017


A LIRE AUSSI...

45ème Session ordinaire de l'OHADA: le Premier ministre préside les travaux

Liberté de la presse : Réaction de la société civile guinéenne

Gestion locale : Aide- Guinée- APID interpelle les citoyens et élus locaux.

La Guinée vers l’amélioration de l’alimentation animale.

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE