CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 22 juin 2018             07h16
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Le gouvernement réagit face aux violences qui secouent la ville de Boké

SOCIETE  >  

Suite aux évènements malheureux qui se déroulent depuis plusieurs jours dans la Préfecture de Boké, le Gouvernement tient à rappeler que le droit de manifestation, reconnu par la Constitution, est appliqué depuis plusieurs années sans restriction et dans le strict respect de la loi.



C’est donc avec consternation que le Gouvernement constate le déclenchement dans plusieurs localités de Boké, de mouvements caractérisés par des atteintes graves à la sécurité des personnes et de leurs biens, des attaques d’une rare violence des symboles et représentants de l’Etat, des destructions d’édifices publics et de biens de sociétés privées.



C’est ainsi qu’au titre des nombreuses violences recensées ces derniers jours à Boké, on peut noter:



1. Des attaques contre le personnel et les infrastructures de santé ;

2. Des attaques contre le personnel et les infrastructures des Forces de Défense et de Sécurité :

3. Des destructions d’édifices publiques et incendies d’infrastructures socio-économiques de base ;

4. Des attaques contre le personnel et les installations des sociétés privées;

5. Des entraves à la circulation sur les voies publiques ;

6. Des tentatives de déboulonnage des rails des trains minéraliers ;

7. Des tentatives de sabotage des installations de fourniture d’eau potable aux populations ;

8. L’empêchement des camions citernes de ravitailler les centrales thermiques ;

9. La généralisation de la violence occasionnant des pertes en vies humaines et mettant en danger les paisibles populations locales et expatriés.



Au regard de ces agissements inacceptables, le Gouvernement tient à condamner avec fermeté ces actes qui s’inscrivent clairement en marge de la légalité.



Le Gouvernement assure les paisibles populations de ces localités que les dispositions sont prises pour assurer la sécurité des personnes et de leurs biens et la sécurisation effective des édifices publics et des infrastructures économiques.



Le Gouvernement tient à affirmer que si les revendications légitimes et exprimées par les voies légales continueront d’être examinées et traitées, les responsabilités seront également situées et les dispositions prises pour tous les cas d’actes illégaux.



Le Gouvernement tient à exprimer aux victimes sa compassion et invite les populations au calme et à la retenue.



La Cellule de Communication du Gouvernement

Publié le 22/9/2017


A LIRE AUSSI...

Contrôle actions publiques : l’OCGR officiellement lancé

Les travaux du forum national sur les droits de l'homme lancés par le gouvernement

Le Président Alpha Condé relance les activités de production de l’Usine

Boké: le Président Condé lance les opérations d’exploitation du gisement de Dian-Dian

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE