CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
samedi 25 novembre 2017             04h52
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Agression journalistes : Réaction de Boubacar Yacine Diallo

SOCIETE  >  

L’ancien ministre de la communication s’est indigné ce mercredi 1er novembre 2017 contre les violences perpétrées sur des journalistes par des gendarmes. C’est un incident survenu le mardi 31 octobre au PM3 de Matam, alors que certains de ces hommes de médias étaient dans l’exercice de leur métier, d’autres par contre y étaient allés soutenir leur confrère, détenu dans des conditions disent-ils illégales. Aboubacar Camara, c’est son nom, l’administrateur général du Groupe de presse Gangan, est accusé de diffuser de fausses rumeurs sur une prétendue mort du chef de l’Etat.

Ce sont des journalistes à la quête de l’information, d’une part et venus apporter leur soutien à leur confrère, d’autres part qui ont été sévèrement agressés par des gendarmes au Pm3 de Matam. Une agression survenue, pendant que ces hommes de médias cherchaient à découvrir les raisons de l’interpellation de l’administrateur général du Groupe de presse Gangan et exiger sa libération. Une présence qui a aussitôt irrité des hommes en uniforme, qui se sont mis à violenter des journalistes en les intimant de quitter les lieux. Une scène de brutalité, qui a enregistré des blessés et la destruction de matériels de travail des hommes de la presse privée. Pour l’ancien ministre de la communication, les confrères qui étaient sur les lieux étaient dans leur droit de soutien et d’exercice de leur profession. Un acte des forces de l’ordre que déplore Boubacar Yacine Diallo.

« Le journaliste va là où il y a de l’information. L’arrestation et la détention d’un journaliste illégalement est un évènement majeur. Donc, ils étaient venus pour couvrir et ils n’étaient pas dans l’enceinte, ils étaient en bordure de route. Je pense qu’une confrontation n’était pas nécessaire, parce que les armes que détiennent ce sont leur matériels de travail, qui ont été brisé. Toujours est-il qu’ils n’étaient pas armée » a- t- il expliqué.

En dépit de cette arrestation qualifiée d’illégitime, Boubacar Yacine Diallo s’est indigné contre le brouillage du signal du groupe de presse Gangan par l’autorité de régulation des postes et télécommunication, ARPT.

« J’ai demandé à ce que Gangan porte plainte contre l’ARPT, parce que l’ARPT est une administration et elle n’a pas le droit. Par contre la Haute Autorité de la Communication, si elle sanctionne un média qui refuse d’obtempérer, elle peut prendre les moyens appropriés y compris le brouillage mais dans ce cas, c’est la HAC qui demande à l’ARPT de le faire » a- t- il déclaré.

Après de multiples négociations, l’administrateur général du Groupe de presse Gangan a été libéré finalement, mais Aboubacar Camara a tout de même été inculpé par le parquet de Mafanco. Il est accusé de diffuser de fausses rumeurs. Par ailleurs, Yacine Diallo a demandé aux journalistes qui ont été victimes de violences le mardi 31 octobre dernier de la part des gendarmes au PM3 de Matam de formuler des plaintes. Il a promis qu’ils seront assistés à cet effet par l’union des radios et télévision libre de Guinée, URLTELGUI.

Oumar Sow (00224) 666-526-606 / 622-209-207


Publié le 1/11/2017


A LIRE AUSSI...

45ème Session ordinaire de l'OHADA: le Premier ministre préside les travaux

Liberté de la presse : Réaction de la société civile guinéenne

Gestion locale : Aide- Guinée- APID interpelle les citoyens et élus locaux.

La Guinée vers l’amélioration de l’alimentation animale.

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE