CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mercredi 13 décembre 2017             10h13
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Santé Publique : le ministre évoque le manque de sages-femmes

SOCIETE  >  

Malgré les efforts fournis par le gouvernement guinéen et ses partenaires depuis plus d’une décennie pour répondre aux besoins des femmes, qui représentent 52% de la population actuelles, forces est de reconnaitre que d’importantes insuffisances restent à combler. Des manquements, qui se manifestent par le besoins urgent de recruter des sages-femmes afin de contribuer à la réduction de la mortalité maternelle et néonatale en Guinée. Une préoccupation soulignée par le ministre de la santé, lors de son passage à l’hémicycle.

D’après une étude, il est prouvé, que les sages-femmes de par leur rôle pendant la grossesse, l’accouchement et après la naissance peuvent éviter jusqu’à 90% des décès maternels. Pour donc, contribuer à l’accélération de la diminution de la mortalité maternelle et néonatale dans le pays, selon le ministre de la santé les sages-femmes occupent une place de choix.

« En Guinée, le besoin du pays en sages-femmes est de 2356 sages-femmes selon les normes de l’Organisation Mondiale de la Santé OMS. Actuellement, seulement 902 sages-femmes sont employés par l’Etat, soit un déficit de 1454 sages-femmes » a déclaré Dr Abdourahamane Diallo, ministre de la santé.

A souligner, que les deux tiers de ses sages-femmes employées sont à Conakry et dans les grandes villes de l’intérieur du pays où ne vivent que 15% de la population guinéenne. Une situation qui n’est pas sans conséquence d’après le ministre de la santé.

« Cette insuffisance des sages-femmes est l’une des raisons, qui fait, que des soins adéquats ne sont pas fournis à la population en particulier aux femmes, aux nouveaux nés, aux enfants, aux adolescents et aux jeunes » dixit le ministre.

En dépit des efforts consentis par les états africains dans le domaine de la réduction de la mortalité maternelle, les rations restent très élevées en Afrique. De par le monde d’après les statistiques, 358 milles femmes meurent chaque année de problèmes liés à la grossesse et plus de 99% de ces décès surviennent dans le pays en voie développement.

Oumar Sow
(00224) 666-526-606 / 622-29-207


Publié le 2/12/2017


A LIRE AUSSI...

Le ministre de la justice monte au créneau contre le personnel de l'appareil judiciaire

Un nouvel accord entre le ministère des finances et la banque mondiale

Lutte contre l’immigration : Ismaël Condé propose des pistes de solutions

Cohésion sociale : les Ambassadeurs de la paix choisissent le football

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE