CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
jeudi 19 avril 2018             21h25
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Lutte contre l’immigration : Ismaël Condé propose des pistes de solutions

SOCIETE  >  

La problématique de l’immigration clandestine était au centre d’une conférence débat animée ce dimanche 10 décembre 2017 à Matam par Ismaël Condé, l’un des candidats indépendant de ladite municipalité au compte des élections communales prochaine. Une opportunité saisie par le conférencier, pour expliquer les raisons et les dangers  liés à l’immigration.

C’est à travers une projection vidéo, que cette conférence débat a été entamée. Une manière de montrer à la jeunesse guinéenne notamment celle de Matam les scènes et conditions dans lesquelles les migrants sont confrontés lors de la traversée sur le désert et la méditerranée. Pour Ismaël Condé, la plus part des jeunes, qui choisissent d’aller en aventure est dû aux conditions de vie difficiles, qu’ils traversent dans leur pays d’origine. Une difficulté, qui se traduit notamment par le manque d’emploi.

« Nos jeunes sont aujourd’hui réduit à l’esclavage, ils meurent dans les eaux de la méditerranée. Donc, cette situation est inacceptable pour un pays comme la Guinée, qui dont le sous-sol regorge l’ensemble des ressources naturelles du monde » a déclaré, Ismaël Condé, conférencier.

Pour le président du mouvement ensemble pour Matam, les leaders d’opinion doivent faire du problème de leurs citoyens une préoccupation majeure. Une responsabilité morale, qui doit se matérialiser par la mise en place d’un certains nombres de projet, qui vise à booster les compétences.

« Si nous accompagnons ces jeunes à se prendre en charge, à créer leur propre structure, à être indépendant où autonome, ça va beaucoup diminuer la pauvreté dans la cité et ça va être un moyen de freiner le départ de ces jeunes, pour aller mourir où être transformer en esclave dans les coins où il existe des pratiques d’un autre âge » a- t- il ajouté.

A travers cette conférence débat, des jeunes disent tirer des leçons de ce phénomène d’immigration, qui n’est pas sans conséquence.

« Nous les jeunes africains, nous devons nous battre ici, parce que, vue l’image que je viens de voir ici, cela m’a vraiment touché. C’est choquant et inadmissible, que les être humains soient traité comme des animaux, c’est désolant » dixit Kandasse Konaté, citoyen.

En dépit des jeunes, qui sont réduit à l’esclavage ses dernier temps en Libye, ils sont des milliers de jeunes africains, qui continuent de laisser leur vie sur les côtes de la méditerranée.

Oumar Sow
(00224) 666-526-606 / 622-209-207


Publié le 10/12/2017


A LIRE AUSSI...

Des investisseurs turcs à Sékhoutouréya Pour la construction de 5.000 logements sociaux par an

Planification familiale: la Guinée vers l'accélération de son plan national budgétisé

L’A.J.IG a l’offensive pour une gestion responsable des réseaux sociaux en Guinée

Enseignement Supérieur: un partenariat entre la Guinée et la Côte d'Ivoire

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE