CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
lundi 16 juillet 2018             01h15
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
11ème conférence mondiale de l'OMC en Argentine: intervention du ministre Marc Yombouno

SOCIETE  >  


Permettez-moi, au nom du Président de la République, du Gouvernement et du Peuple de Guinée, de remercier le peuple et le Gouvernement de l’Argentine pour l’accueil et l’hospitalité, dont bénéficie ma Délégation et moi-même, depuis notre arrivée dans ce beau et magnifique pays.

Ces remerciements s’adressent également au Secrétariat de notre Organisation et à son équipe dirigeante avec à sa tête, le Directeur Général Monsieur Roberto Carvalho de Azevêdo, pour les bonnes dispositions prises en vue de la tenue de la présente conférence, qui se tient pour la première fois dans un pays sud-américain.

Madame la Présidente,

Monsieur le Directeur Général de l’OMC

Mesdames et Messieurs,

Cela fait déjà plus de seize années, que les membres de l’OMC négocient le cycle de Doha pour le Développement. La République de Guinée, aurait souhaité que ce cycle soit enfin conclu, pour permettre à l’OMC, non seulement d’honorer ses engagements pris au fil du temps depuis le lancement de ce cycle au Qatar en 2001, mais aussi et surtout, de conserver sa légitimité et son devoir de garant du système commercial multilatéral transparent et prévisible.

De nos jours, le rôle de soutien que joue le commerce en faveur des secteurs productifs comme l’agriculture, la pêche, l’artisanat, etc dans de nombreux pays en développement dans le monde, devient de plus important.

Mais, très malheureusement, avec l’allure hésitante à laquelle évolue le cycle des négociations de Doha, avec beaucoup plus de point de désaccord sur des sujets importants que d’accords, mon pays exprime son inquiétude qu’en à l’avenir du système dont le processus a été lancé à Doha.

Dans ce cadre, mon pays fait siennes les déclarations faites par le Groupe des ACP et le Groupe des PMA, en faveur de la conclusion du PDD, basée sur des résultats justes et équilibrés qui donneront lieu à la prise en compte, des questions de développement comme le principal produit livrable.

Nous demandons également que soient préservées, les flexibilités négociées en faveur des pays en développement et qu’elles soient largement prises en compte dans les principes d’inclusion et de transparence.

La question de l’Agriculture de manière générale, pour son caractère social et économique très sensible dans les PMA, doit bénéficier d’une attention particulière. Les négociations dans ce secteur doivent aboutir à l’élimination de toutes les subventions qui créent des distorsions et des préjudices aux économies vulnérables.

La dimension développement a été au centre de l’actuel cycle et depuis toujours, cette question est au cœur des discussions à Genève et dans les Conférences Ministérielles qui ont précédé celle de Buenos Aires.

C’est pour cette raison que je réaffirme l’attachement de la Guinée à l’initiative Aide pour le Commerce.

S’agissant du Cadre Intégré Renforcé, c’est l’occasion pour mon pays, de remercier tous les donateurs, surtout le Royaume Uni et celui de l’Arabie Saoudite pour leurs contributions faites à la présente rencontre, le Comité Directeur du Cadre Intégré, le Bureau des Nations Unies pour les Services d’Appui aux Projets (UNOPS) et le Secrétariat Exécutif du CIR, pour les efforts fournis qui ont permis l’obtention par la Guinée, bientôt de projets de la catégorie 2 du Cadre Intégré Renforcé sur la mangue et sur le Renforcement des Capacités Opérationnelles de l’Office National de Contrôle de Qualité .

Ce projet sur la mangue appuie de nos jours, des centaines de milliers de paysans surtout des jeunes et des femmes, dans sept préfectures de la Guinée, dans leurs efforts de lutte contre la pauvreté, à travers le développement de la commercialisation de la mangue et des agrumes et ce dans, le cadre de leur autonomisation socio-économique.

En prélude à la poursuite des activités de ce projet mangue, je voudrais remercier particulièrement le Centre du Commerce International (CCI), pour la mise en œuvre très prochaine, d’un vaste Programme d’insertion socio-économique des jeunes, pour les amener à éviter de tenter leur choix du côté de l’immigration irrégulière. Ce programme est financé par l’Union Européenne.

Madame la Présidente,

La 11èmeConférence ministérielle de l'OMC, se tient à un moment où, l'aide au développement et particulièrement les Investissement Direct Etranger, se font toujours rares dans nos pays.

Nous souhaitons vivement que cette 11ème Conférence soit sanctionnée par une déclaration qui doit entre autres, proposer des pistes de solutions relatives aux différents problèmes qui bloquent encore non seulement le fonctionnement normal du système commercial multilatéral mais aussi et surtout des problèmes qui font que l’austérité économique est généralisé.

C’est pourquoi, la République de Guinée réitère son attachement au système commercial multilatéral et la mise en place d’un programme de travail qui puisse permettre la poursuite des négociations du PDD après la Conférence de Buenos Aires.

Je souhaite vivement que la 11ème Conférence Ministérielle sur laquelle, pèse l’espoir de tous, soit une conférence, où va se dégager un consensus sur les questions fondamentales pour l’avenir de notre grande organisation qui est l’OMC.



Je vous remercie pour votre aimable attention.




Publié le 14/12/2017


A LIRE AUSSI...

Processus de formulation du projet "Gestion intégrée des ressources naturelles en Moyenne et Haute Guinée"

Hausse du prix du carburant: la société civile bat le pavé pour la réduction

Hausse du prix du carburant: le gouvernement maintient sa position

Kindia: Rusal/CBK offre un poste de santé et une école aux communautés de Balaya et Gbinkili

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE