CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mardi 19 juin 2018             00h51
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Assassinat Aissatou Boiro: Pouquoi Le général Mohamed Garé doit comparaitre à la barre?

SOCIETE  >  

Associations de malfaiteurs, vol à main armée, assassinat, tentative d’assassinat, détention illégale d’armes de guerre et de munitions, détention et consommation de chanvre indien, coups et blessures volontaire, recèle et complicité, voilà entre autres chefs d’accusation portés contre cette dizaine présumés assassins de Aissatou Boiro et Paul Temple Cole dans la nuit du 09 Novembre 2012 au quartier Kipé.

Après plusieurs reports, les présumés, dont Junior étaient encore ce lundi à la barre, au Tribunal de Première Instance de Dixinn. Pour la journée de ce lundi 19 février 2018, c’est Mohamed Sankhon, d’origine léonaise qui a répondu aux questions de la partie civile. Tout au long de la journée, dont les questions et réponses ont duré plus de quatre heures, Mohamed Sankhon n’a cessé de clamer son innoncence dans l’assassinat de madame Aïssatou Boiro, ex directrice nationale du trésor, et de Paul Temple Cole en novembre 2012.

A la question de savoir s’il connaissait Junior, Sankhon nie en bloc et selon lui, il n’a jamais connu Junior. « Le Junior que je connais ne vit plus. Et d’ailleurs il travaillait dans une pirogue, mais, quand je l’ai connu. Moi, je venais en Guinée juste pour acheter des marchandises, notamment des vélos, des motos TVS, Oignons et autres pour aller les revendre en Sierra Leone. Et le 9 novembre 2012 dont vous parlez, je n’étais même pas en Guinée », s’est défendu, Mohamed Sankhon.

Comme si tout cela ne suffisait pas, Mohamed Sankhon a toute la journée porté ses accusations sur le général Mohamed Gharé, actuel gouverneur de Kankan et ancien directeur de la police nationale. A la question de savoir si l’accusé pouvait réitérer toutes ses accusations devant le général, Mohamed Sankhon répond en ces termes « Le jour que le Général Gharé sera à la barre, la vérité va jaillir dans cette affaire. C’est lui qui m’a dit pendant qu’il me torturait, de citer le nom de Junior et le Général Baldé, afin de recouvrer ma liberté. Et puisque j’en avais vraiment besoin, puisque je suis innocent, c’est ainsi que devant le juge d’instruction, j’ai dit textuellement ce qu’il m’a demandé de dire », a-t-il insisté à la barre.

Devant cette insistance, et les avocats de la partie civile et ceux de la défense, tous ont souhaité à l’unanimité la comparution du Général Mohamed Garé pour la manifestation.
L’actuel gouverneur de la région de Kankan comparaitra-il devant la cour dirigée par Mangadouba Sow, la reprise du procès le 12 Mars prochain, nous édifieront.

Daouda Mohamed Camara

00224 628 19 03 82





Publié le 19/2/2018


A LIRE AUSSI...

Abdoulaye Bah: Témoignages émouvants de ses confrères

Cité solidarité/ SOS village Enfants : une banque offre des vivres

Lutte contre les malversations financières: Paul Moussa et Sékou Camara passent à la trappe (Par Saliou Samb)

La communauté Kissia sous les projecteurs des critiques : Rappelons

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE