CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mercredi 20 juin 2018             11h29
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Lutte contre les MGF : les religieux vers l’élaboration d’un guide

SOCIETE  >  

La lutte contre les mutilations génitales féminines, une priorité pour des acteurs de la société civile et l’association des leaders religieux de Guinée. C’est dans cette dynamique, qu’une rencontre de validation du guide de sermon sur les violences basées sur le genre a été initiée ce samedi 03 mars 2018 à Conakry. La démarche vise à élaborer une stratégie permettant de faire comprendre aux citoyens les impacts liés au VBG notamment chez la jeune fille.

C’est une rencontre d’une journée, qui s’inscrit dans le cadre de la promotion de l’abandon des mutilations génitales féminines en République de Guinée. A travers cette synergie d’action des jeunes de la société civile et leaders des confessions religieuses, un document servant de prêche dans les sermons sera établit. Pour l’assistant de la coordinatrice du projet, cette action consiste à interpeller les citoyens et autorités pour un changement de comportement.

« L’objectif recherché, c’est de lutter contre les MGF et faire comprendre aux citoyens, que les violences basées sur le genre sont entre autre, cette lutte qui nous emmène réellement à comprendre que ce fléau à un impact sur la vie de nos sœurs et mamans » a déclaré Abdoulaye Kadiatou Touré, assistant de la coordinatrice du projet.

Environ 10 religieux sont concernés pour les travaux de validation de ce guide. Le président de l’association des leaders religieux de Guinée entend lutter contre les MGF car d’après lui, c’est n’est pas un acte recommandé par la religion.

« L’excision par exemple, n’est pas un acte religieux, c’est un acte de coutume traditionnelle, qui a beaucoup durée dans la société. Mais dire que c’est un acte religieux, c’est ce qui fait que les gens lui accordent beaucoup d’importance. Il faut, que vraiment cela cesse donc qu’on sache que ce n’est pas un acte religieux, c’est notre objectif » a ajouté Bourama Bamba Sidy Camara, président de ALERGUI.

Mariam Barry, elle, a mis l’accent sur les scènes de violences dont font l’objet les femmes notamment sur les réseaux sociaux. Une situation, qu’elle souhaite voir changer à travers l’application de la loi.

« Quand on voit ce qui se passe sur les réseaux sociaux et les chaines de télévisions nos femmes, qui sont violentées, séquestrées et même tuées par leur soit disant mari au nom d’une religion, c’est vraiment dommage » a- t- elle exprimé.

Un projet financé par le fonds mondial des femmes, mais géré par le Réseau convergence de jeunes leaders pour la paix et la démocratie à travers l’association des leaders religieux de Guinée.

Oumar Sow (00224) 622-209-207 / 666-526-606


Publié le 3/3/2018


A LIRE AUSSI...

Boké: le Président Condé lance les opérations d’exploitation du gisement de Dian-Dian

‘’L’islam et la paix’’ : thème d’une conférence à l’intention des jeunes ambassadeurs de la paix

Réunion technique de validation et de mise en place de la plate-forme multi-acteurs pour une Gouvernance foncière responsable en Guinée: mot de bienvenue du Directeur pays

Abdoulaye : la mort subite ou la vie trahie (Par Tibou Kamara, ministre d’Etat, ministre de l’Industrie)

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE