CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
dimanche 19 août 2018             18h56
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Lutte contre l’excision : la société civile s’implique

SOCIETE  >  

En prélude de la célébration de la journée internationale de la femme, le réseau convergence des jeunes leaders pour la paix et la démocratie à travers l’association guinéenne des assistantes sociales, a initié ce mercredi 07 mars 2018 à Conakry une journée de sensibilisation sur les MGF. Une rencontre à l’issue de laquelle ces activistes de la société civile ont projeté un film documentaire, qui retrace le parcours d’une femme victime des mutilations génitales féminines, qui est parvenue à lutter contre le fléau dans son pays.

La Guinée occupe la deuxième place en Afrique après la Somalie dans la pratique de l’excision en croire les derniers chiffres. Un fléau, que des structures de la société civile guinéenne entendent combattre, à travers des sensibilisations au tour d’un film, qui démontre la stratégie que l’actrice principale a suivie pour réussir à éradiquer les mutilations génitales féminines dans son pays.

« Vous avez vu sur l’image Zaha, fille d’un grand imam. Pour un départ son combat n’a pas été aisé, mais par sa sagesse et son approche, ça fait que finalement tout le monde à adhérer et c’est devenu aujourd’hui un exemple international avec lequel, le gens s’inspire pour éradiquer le fléau » a expliqué Aissatou Barry, présidente de l’AGUIAS.

Un projet, qui s’inscrit dans le cadre de l’abandon des mutilations génitales féminines. Pour la coordinatrice, cette campagne touchera plus de 100 femmes leaders, qui à leur tour vont relayer le message à l’endroit d’autre femmes.

« C’est vraiment faire des plaidoyers à l’endroit de nos sœurs et mères à s’abstenir de l’excision de nos enfants parce que c’est une chose néfaste pour nos sœurs » a ajouté Aissatou Diallo, coordinatrice du projet.

Au terme de la projection du film, des femmes ont lancé des messages afin d’œuvrer pour la lutte contre l’excision au sein de la société.

« Je demande aujourd’hui aux femmes, à nos parents, nos mamans d’accepter d’abandonner l’excision, car ça n’a aucune valeur religieuse, ni scientifique et rien ne prouve qu’exciser sa fille permet à sa fille de ne pas mener une vie de débauche » dixit Djénabou Fana Barry, activiste de la société civile.

Cette campagne de sensibilisation, va s’étendre également dans les différents établissements scolaires de la capitale Conakry.

Oumar Sow
(00224) 622-209-207 / 666-526-606


Publié le 7/3/2018


A LIRE AUSSI...

Energie : le Niger veut s’inspirer de la Guinée

COJELPAID- APAD-Guinée : point sur le mémorandum adressé au PM

1ère Réunion comité pilotage procès 28 septembre : Me Cheîck Sako sur l’absence de la cour suprême

Procès 28 septembre 2009 : 78 milliards Gnf attendu par l’Etat

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE