CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
vendredi 20 avril 2018             08h44
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Lutte contre la rage : la Guinée vers l’adoption d’un plan stratégique

SOCIETE  >  

La lutte contre les maladies zoonotiques, une priorité des acteurs du monde de la santé. C’est dans cette dynamique, que s’est ouvert ce lundi 26 mars 2018 à Conakry, un atelier national axé sur l’élaboration d’un plan d’action intégré pour le contrôle de la rage en Guinée. Un projet, qui s’inscrit dans le cadre du programme de lutte contre les zoonoses et le renforcement de la santé animale en Afrique.

C’est un programme, qui vise à renforcer les capacités du pays en matière de santé animale afin de lutter contre les infections zoonotiques à fort impact. Selon la Directrice de l’USAID en Guinée, cette action contribuera ainsi aux efforts mondiaux, visant à accélérer les progrès vers un monde sûr et protégé.

« Cet atelier vient à point pour relever non seulement les défis, au niveau de la surveillance animale mais aussi des défis concernant la prise en charge de la rage en Guinée. Ces défis sont entre autres le sur rapportage des cas de rages, la prévention des cas de rages et la capacité limiter de la gestion de la rage en Guinée » a expliqué Barbara Dickerson.

Pour le représentant de la FAO en Guinée, la situation de la rage dans le monde évolue constamment et s’avère très différente d’un continent à un autre. D’après Mohamed Hama Garba, la rage fait parti des maladies tropicales négligées, qui touchent surtout les populations pauvres vulnérables vivant en milieu rural.

« Dans le cadre de la mise en œuvre de ce programme, la FAO s’est engagée à contribuer à l’amélioration des services de santés animales pour permettre aux pays dont la Guinée, den se conformer au règlement sanitaire international RSI 2005 » a- t- il ajouté.

Dans son allocution, le ministre de la pêche et de l’aquaculture a invité toutes les parties prenantes de la lutte contre la rage, de tout mettre en œuvre pour que dans une synergie d’action et en tenant compte des spécificités de notre pays pour qu’il soit doté d’un plan d’action approprié, pouvant lui permettre de mettre sous contrôle cette maladie.

« C’est pour toutes ces raisons, que le gouvernement attache, une grande importance à la tenue du présent atelier, qui nous sommes persuadé permettra à la Guinée de se doter d’un plan d’action intégré, budgété de lutte contre la rage dans l’approche ‘’Une seule santé’’ » a déclaré Fréderic Loua, ministre de la pêche et de l’aquaculture.

C’est un séminaire, qui va durer cinq jours, il est financé par l’USAID et exécuté par la FAO à travers le centre des urgences de lutte contre les maladies transfrontalières.

Oumar Sow
(00224) 622-209-207 / 666-526-606


Publié le 26/3/2018


A LIRE AUSSI...

Des investisseurs turcs à Sékhoutouréya Pour la construction de 5.000 logements sociaux par an

Planification familiale: la Guinée vers l'accélération de son plan national budgétisé

L’A.J.IG a l’offensive pour une gestion responsable des réseaux sociaux en Guinée

Enseignement Supérieur: un partenariat entre la Guinée et la Côte d'Ivoire

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE