CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mercredi 15 août 2018             03h31
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Circulation routière : Boubacar Kassé dénonce l’usage de faux permis

SOCIETE  >  

L’usage de faux permis et le comportement incivique de certains conducteurs d’automobile et gros porteurs inquiète les autorités en charge de la sécurité routière. Un état de fait, qui selon le contrôleur général de la police n’est pas sans conséquence. Pour Boubacar Kassé, il est temps que les acteurs à tous les niveaux prennent leur responsabilité afin de remédier à cette situation.

Face aux multiples cas d’accidents de la circulation enregistrées en longueur de journée, le contrôleur général de la police ne manque pas de mots pour dénoncer le mode de délivrance des permis de conduire à certains usagers de la route, qui sont souvent incompétent dans la conduite où, qui n’ont même pas l’âge d’obtention de ce document.

« Ce permis, c’est un faux permis où le libellé et même le contenu est faux, on invente les dates pour dire que c’est un permis permanent, qu’on donne a un enfant, qui a à peine ces 18 ans, c’est au niveau du KADAK » a déclaré Boubacar Kassé, porte-parole du ministère de la sécurité et de la protection civile.

Une indiscipline, que le contrôleur général de la police compte corriger à travers la collaboration des uns et des autres.

« C’est un appel pressent, que je lance au nom de la sécurité, au nom du département, à tous les responsables, qui ont la charge de la gestion de la voie publique vraiment de se lever pour que nous puissions discipliner les usagers, pour que nous puissions mettre en sécurité la vie des citoyens » a- t- il ajouté.

D’après des rapports établis il faut rappeler que la conduite en République de Guinée est réputée dangereuse, en raison du mauvais état des routes, de la défaillance de la plupart des véhicules mais aussi du manque de connaissances des conducteurs.

Oumar Sow
(00224) 622-209-207/ 666-526-606


Publié le 19/5/2018


A LIRE AUSSI...

Energie : le Niger veut s’inspirer de la Guinée

COJELPAID- APAD-Guinée : point sur le mémorandum adressé au PM

1ère Réunion comité pilotage procès 28 septembre : Me Cheîck Sako sur l’absence de la cour suprême

Procès 28 septembre 2009 : 78 milliards Gnf attendu par l’Etat

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE