CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
lundi 23 juillet 2018             10h03
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Affaire Diaraye Baldé : le collectif confirme sa liberté provisoire

SOCIETE  >  

Le Collectif des associations engagées pour la libération de Diaraye Baldé, était ce vendredi 22 juin 2018 face à la presse. Objectif confirmer la mise en liberté conditionnelle de cette jeune fille de 20 ans. Par ailleurs, le collectif promet de soutenir la plainte porté par la mise en cause suite aux abus sexuels dont elle dit être victime.

Malgré son état de grossesse avancée de huit mois, Diaraye Baldé n’a pas été épargné de détention à la maison centrale de Conakry. Un emprisonne, qui fait suite à une plainte pour des faits de braquage à main armée. Une situation, qui n’a pas laissée indiffèrent des associations de droits de l’Homme et acteurs de la société civile guinéenne, qui se sont constitués en un collectif, pour demander un aménagement de ces conditions d’incarcération. Une manière selon la porte-parole de la structure de garantir à l’inculpé, une situation de grossesse descente.

« Diaraye Baldé est libre depuis le mercredi 20 juin 2018. Le collectif informe l’opinion publique, que Diaraye Baldé est hébergée dans un lieu sûr. Une manière de lui garantir une situation de grossesse descente et un minimum de sécurité afin qu’elle puisse bénéficier d’un suivi médical jusqu’à l’accouchement. » A déclaré Mariama Kesso Barry, membre du collectif.

En dépit de cette liberté conditionnelle accordée à cette jeune fille, le collectif compte dit-il dans les jours porter main forte à Diaraye Baldé dans sa plainte pour violence sexuelle.

« Le collectif compte donc, dans les prochains jours également soutenir la plainte de Diaraye Baldé, pour des violences sexuelles, qu’elle aurait subi pendant plusieurs années. » A t-elle ajouté.

Une liberté provisoire, qui a été facilité selon le collectif, grâce à l’implication de l’Institution Nationale de Défense de Droits Humains, le ministère de l’Unité Nationale et de la citoyenneté ainsi que celui de la justice, garde des sceaux.

Oumar Sow

(00224) 622-209-207 / 666-526-606




Publié le 22/6/2018


A LIRE AUSSI...

Malgré l'interdiction, les forces sociales maintiennent leur marche: déclaration

Hausse du prix du carburant: les forces sociales de nouveau dans les rues les 23 et 26 juillet

Le nouveau Directeur National du Programme Environnement prend fonction

Le ministre de l'information et de la communication sur sa feuille de route sur chérie fm

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE