CHERIE FM GUINEE TATV FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
dimanche 19 août 2018             18h54
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Teinture, les guinéennes s’engagent a la revalorisé dans la sous-région

SPORT & CULTURE  >  



Le Bazin est l’habillement le plus prisé des populations en majorité musulmane en Afrique. En Guinée, les groupements des femmes teinturières veulent mettre en valeur le label guinéen en améliorant, d’abord la qualité mais aussi faire sa promotion auprès des citoyens. C’est l’ambition de Mariema Camara présidente d’une coopérative de femmes teinturières.

Le bazin guinéen tire sa qualité de la richesse des couleurs utilisées et les motifs des anciens et de la nouvelle génération de teinturiers du pays. Mais malgré des efforts consentis par quelques groupements guinéens dans la promotion de ce tissu traditionnel, l’influence des commerçants de Bamako, qui reste la capitale incontestée de la teinture artisanale dans la sous-région, empêche les producteurs locaux de s’imposer à l’interne.

Face à cette situation, Marieme Camara teinturière, s’engage à mobiliser des Bazins en quantités et qualités pour permettre au pays de se faire une place en Afrique de l’ouest.

« Mon objectif, c’est de mettre le tissu de qualité à la disposition de toutes les femmes teinturières, pour qu’elles puissent utiliser ce bazin. Cela donnera une valeur à nos produits et revalorisera la teinture du pays. Nous savons tous, que c’est en guinée qu’on a commencé à faire la teinture pour la première fois, si nous sommes en retard sait que les autres nations ont eu l’occasion de mettre leurs produits en valeur. C’est pourquoi j’ai initié de faire venir les bazins afin de mieux produire les motifs et notre teinture » a expliqué Marieme Camara importatrice du bazin Mariella.

Pour elle, le plus dur c’est comment faire accepter aux consommateurs locaux le label du pays. Et aux autorités aussi d’atténuer les problèmes dans l’importation du tissu pour réduire les peines des femmes commerçantes en partance pour Bamako.

« Une fois que les populations acceptent nos produits locaux cela sera un grand atout pour nous les promoteurs. Certes que les difficultés existent dans l’importation du tissu en grande quantité, alors s’il y aura l’opportunité de le faire les femmes guinéennes vont s’en servir pour le bonheur de nos consommateurs. Je suis aussi informé, que les commerçantes souffrent énormément sur la route de Bamako avant de se procure des marchandises » a –t-elle rajouté.

Selon certains observateurs, la Guinée est considérée comme l’un des pays précurseurs de la teinture dans la sous-région ouest africaine. A date les guinéens commencent à s’intéresser aux produits artisanaux de leur pays grâce à la bonne volonté et la détermination de quelques producteurs sur le plan local.

Moussa CFA Camara
zamacfa@gmail.com
+224 620 76 29 10
+224 664 09 92 47









Publié le 19/3/2018


A LIRE AUSSI...

Football : la 6e édition du championnat préfectoral lancé par CECIC

Foot – Coupe du Monde Russie 2018: l’Afrique peut-elle créer l’exploit ?

CNOSG: un congrès tenu sous une forte tension

Mamadouba Paye Camara un candidat ambitieux

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE