CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mardi 21 novembre 2017             00h09
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 26 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 21SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 14 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 27 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 20 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 19 SEPTEMBRE 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 13 SEPTEMBRE 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Maroc: une cellule de recrutement de l'EI démantelée annoncent les services de sécurité

ESPACE AFRIQUE  >  

Au Maroc, sept personnes soupçonnées d'organiser le recrutement de combattants pour le compte de l'Etat islamique ont été arrêtés ce mercredi 12 avril. Le royaume chérifien, qui annonce régulièrement le démantèlement de cellules dites terroristes, tente non seulement d'endiguer les départs vers les zones de conflits, mais aussi le retour au pays d'environ 1200 Marocains partis rejoindre Daech.

C'est à Fès et à Moulay Yacoub, dans le nord du pays, que les membres de cette cellule de recrutement présumée ont été interpellés par les forces spéciales du bureau central d'investigation judiciaire (BCIJ), ce corps d'élite en charge des enquêtes anti-terroristes. Ces personnes étaient en lien avec un autre groupe proche de Daech démantelée récemment, assurent les autorités.

Selon les premiers éléments de l'enquête, au moins trois combattants marocains ont été envoyés par ce groupe sur les zones de conflits en terrain syro-irakien pour y acquérir, dit-on, des techniques de combat. Car les autorités marocaines craignent plus que tout le retour au pays de membres de l'organisation de l'Etat islamique.

Doté un arsenal législatif particulièrement sévère, le BCIJ assure qu'aucun cas de jihadiste parti en zone de conflit n'a aujourd'hui été recensé en liberté sur son territoire. Depuis 2015, et la création de ce corps d'élite, le Maroc a démantelé plus de 40 cellules dites terroristes sur son sol et arrêté près d'un demi-millier sympathisants présumés de la cause jihadiste.

RFI.fr

Publié le 13/4/2017


A LIRE AUSSI...

Le Burkina Faso compte sur sa diaspora en Côte d’Ivoire pour relancer l’économie

Arabie saoudite: les autorités libanaises exigent le retour de Saad Hariri

RDC: attaque en cours de la ville d’Uvira, au Sud-Kivu

Biennale des photographes du monde arabe: l’Algérie et la Tunisie à l’honneur

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE