CHERIE FM GUINEE TATVMAG AFRICATODAY FEMME DE GUINEE FONDATION CHANTAL COLLE GROUPE ALO
Découvrez votre nouveau site d'information sur l'Afrique www.Africatoday.euArchives
mardi 30 mai 2017             15h02
AFRICA TODAY TV

LE 20H


TODAY AFRICA TV LE 20H DU 29 MAI 2017
TODAY AFRICA TV LE MAG DU 28 MAI 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 25 MAI 2017
TODAY AFRICA TV LE 20H DU 22 MAI 2017
Voir les archives

LA TRIBUNE DE L'ACTU


TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 08 MAI 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 03 MAI 2017
TODAY AFRICA TV LA TRIBUNE DU 28 AVRIL 2017
TODAY AFRICA TRIBUNE DU 27 AVRIL 2017
Voir les archives

DROIT DE COMPRENDRE

Voir les archives
Voir toutes les videos
Côte d’Ivoire: situation toujours incertaine à Bouaké

ESPACE AFRIQUE  >  

En Côte d’Ivoire, les forces armées régulières se sont rapprochées de Bouaké afin de peser sur les mutins qui continuent, à coups de tirs en l’air et de terreur sur les populations, de réclamer des reliquats de primes.

Les mutins étaient très énervés à Bouaké en fin de journée, dimanche. Il faut dire que le corridor sud d’accès à la ville est embouteillé sur des kilomètres par plusieurs dizaines de camions et de bus et qu’ils essaient de remettre de l’ordre dans cette pagaille en rouvrant l’axe routier.

Sans doute aussi à cran à cause de cette force militaire montée de Yamoussoukro et d’Abidjan dimanche matin, composée de forces spéciales et de gardes républicains dont les nombreux blindés légers et les pick-up sont disposés tout le long de la route avant Bouaké.

Vers une solution ?

Argument de poids que les lieutenants-colonels Cherif Ousmame, Kone Issiaka et Wattao ont certainement dû faire valoir lors de deux heures de négociations sur la route, quelques kilomètres avant Bouaké, avec une délégation de mutins. Ces derniers et les forces loyalistes ont longuement échangé avant de se séparer finalement paisiblement, chacun retournant à Bouaké ou à Yamoussoukro.

RFI.fr


Publié le 15/5/2017


A LIRE AUSSI...

L'UE débloque les arriérés des soldats burundais engagés dans l'Amisom

Migration: la Côte d’Ivoire reste une terre de départ

Sénégal: la parano du riz plastique

Mali: à Gao, Emmanuel Macron enfile son costume de chef des armées

IMPRIMER ENVOYER A UN AMIREAGISSEZ A CET ARTICLE
VOIR TOUS LES ARTICLES DE CETTE CATEGORIE